5 blessures sportives parmi les plus fréquentes

Publireportage
5 blessures sportives parmi les plus fréquentes

Le sport est excellent pour la santé, tant physique que mentale. Or, toute activité entraîne des risques de blessure. En voici cinq qui affectent souvent les sportifs, et ce, quel que soit leur niveau.

  1. Fasciite plantaire

La fasciite plantaire est fréquente chez les coureurs, notamment. Elle survient lorsque le fascia, soit le ligament qui relie l’os du talon aux orteils et soutient la voûte plantaire, a été trop sollicité, s’irrite et enfle. S’ensuivent des douleurs au talon ou dans l’arche du pied — certains ont l’impression d’avoir une aiguille sous le talon. Celles-ci se manifestent entre autres au début de l’entraînement et peuvent devenir supportables une fois votre corps échauffé, mais réapparaissent ensuite. Il est important de ne pas les ignorer afin d’éviter d’aggraver la situation.

  1. Tendinite

La tendinite est l’inflammation d’un tendon, lequel relie les muscles aux os. Les sportifs ont souvent des blessures de ce type au tendon d’Achille, au coude, au poignet et au genou, notamment. Parmi les causes se trouvent une surutilisation du tendon, des mouvements répétitifs ou mal exécutés sur une longue période et des sauts fréquents (au basketball, par exemple).

  1. Entorse

Très courante dans divers sports, l’entorse consiste en un étirement ou en une déchirure partielle ou complète d’un ligament reliant les éléments d’une articulation. Pouvant toucher les chevilles, les genoux, les poignets, etc., elle se produit lors d’une chute ou d’un faux mouvement de torsion, par exemple. Douleur, enflure et ecchymoses en sont les principaux symptômes. Une rééducation est nécessaire avant de reprendre vos activités pour prévenir les récidives. Pour ce faire, faites confiance aux professionnels des Centres médicaux et de réadaptation AMS.

  1. Fracture de stress

La fracture de stress (ou fracture de fatigue) est caractérisée par des microfissures sur la surface d’un os, surtout sur les membres qui supportent le poids (pieds, tibias, etc.). Pratiquer une activité intense de façon répétée sans s’accorder le temps de repos nécessaire ou augmenter trop rapidement l’intensité d’un entraînement sont d’importants facteurs de risque.

  1. Claquage musculaire

Une sollicitation excessive, à la limite de la capacité d’étirement d’un muscle, ou une trop grande contraction de celui-ci entraînent une élongation (étirement) ou un claquage musculaire, soit l’étirement et la déchirure partielle ou complète des fibres musculaires, accompagnés d’ecchymoses. Cette blessure touche principalement les muscles à l’arrière des cuisses et les mollets lorsqu’on exige d’eux un effort trop intense pour ce à quoi ils étaient préparés.

Prévenir les blessures sportives

Pour réduire les risques de blessures, assurez-vous notamment de porter les chaussures appropriées (le cas échéant) selon le sport pratiqué, de toujours bien vous échauffer, d’utiliser la bonne technique et d’augmenter graduellement la fréquence et l’intensité de vos entraînements. Bien vous hydrater avant, pendant et après l’effort physique est également primordial. Enfin, le plus important est d’être à l’écoute de votre corps afin de respecter ses limites.

Malgré toutes vos précautions, vous vous êtes blessé en pratiquant un sport? Consultez des professionnels qualifiés comme ceux des Centres médicaux et de réadaptation AMS (Montréal, Dorval et Laval) pour optimiser votre rétablissement, prévenir les récidives et reprendre vos activités en toute sécurité!

Partager cet article