Zaïma, artiste peintre aux multiples supports

Zaïma, artiste peintre aux multiples supports

La créativité de la peintre Zaïma, dont la tête déborde de projets, n’a pas de répit. L’artiste aux multiples visées voit grand et celle-ci n’a de limite que la grandeur de ses ambitions.
Un texte de Jean-Christophe Noël
L’artiste Mariane Vincent expose la féminité de sa touche unique qui la distingue au sein de ses variables œuvres. « Initialement, je peignais l’homme et la femme. Puis, naturellement, je me suis mise à représenter la femme. J’aime sa force, tout comme sa vulnérabilité. Afin de me perfectionner, j’ai pris des cours dont les modèles n’étaient spécifiquement que des femmes », de dire la jeune femme qui peint professionnellement depuis les dix dernières années.

Technique inspirée de Jason Pollock

Utilisant principalement l’acrylique comme médium, Zaïma met de l’avant la technique du dripping/pouring (égoutter/répandre). « Je laisse préalablement couler la peinture pour innover le mouvement, créer une forme. Je pars de la texture et du relief qu’engendre cet écoulement. Au début de ma carrière, j’étais plus flash. Maintenant, je suis plutôt monochrome, priorisant le noir et le blanc tout en ajoutant une couleur dominante », nuance Mme Vincent, qui donne également dans les écoles des ateliers de peinture visant à développer la créativité des élèves en bas âge.

Un parcours généreusement garni

Entre la petite fille de 10 ans, qui peignait équipée de son premier ensemble sur le chevalet de sa chambre, et la femme de 28 ans qui vend maintenant ses toiles, un riche bagage définit l’historique de la diplômée en arts plastiques. « Depuis 2010, j’ai à mon actif près d’une quarantaine d’expositions en solo ou collectives. J’ai participé à plusieurs levées de fonds pour des causes reliées au sida ou au cancer et j’ai également fait don de certaines œuvres, permettant de contribuer aux rénovations d’écoles. Aider la communauté fait partie de ma démarche », ajoute celle qui définit son art comme étant abstrait, surréaliste, coloré, raffiné et élégant.

Robes et souliers

La créativité ne se restreignant pas qu’aux frontières d’une toile, Zaïma dépasse ces carcans établis. Le côté girly glamour en elle sait s’exprimer « Un soir, j’ai peint sur des talons hauts abîmés avec lesquels je suis sortie. Une vingtaine de filles m’ont demandé où j’avais pris ces souliers. J’ai donc donné un second souffle sur demande à plusieurs paires, mais au temps que j’y mettais, ça ne devenait pas rentable pour moi. C’est par contre dans mes projets de m’y remettre avec des souliers qui se travaillent aisément. Je veux également lancer ma gamme de robes, que j’imagine et peins en collaboration avec des couturiers de qualité qui leur donneront vie », prévoit l’ambitieuse artiste.

Lily-Rose inspiration

Maman depuis mai 2018 d’une petite fille se prénommant Lily-Rose, Naïma a insufflé à son inspiration une autre tangente et l’arrivée de celle-ci influence ses œuvres actuelles, la rose symbolisant l’éphémère, la fragilité, l’aspect précieux de la vie.
Pour suivre Zaïma, artiste peintre, ses futurs projets et pour visionner ses toiles à vendre : https://www.facebook.com/artbyzaima/

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de