Vol de 500 kilogrammes de raisins

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Vol de 500 kilogrammes de raisins
Les voleurs sont partis avec 500 kilogrammes de raisins. (Photo : courtoisie)

Le Vignoble et Cidrerie Coteau Rougemont a été la proie d’un vol sans scrupule dans la nuit du 21 octobre, alors qu’il s’est fait faucher pas moins de 500 kilogrammes de raisins dont le cépage est du vidal.

Considérant le nombre de bouteilles et leur valeur marchande, c’est un perte estimée à plus de 5 000 $ qu’engendre le larcin. Les raisins volés proviennent d’une parcelle éloignée du chemin. Les voleurs seraient arrivés en véhicule tout-terrain. Un sac à ordures à moitié plein ainsi que plusieurs sacs vides ont été retrouvés sur les lieux. L’hypothèse que « les voleurs seraient arrivés par les vergers arrière est plausible » selon Michel Robert, propriétaire des lieux.

« Ce n’est pas catastrophique et on ne fermera pas pour ça. C’est surtout choquant et décevant. Tu t’occupes de ces vignes pendant six mois de temps, tu les bichonnes, tu les tailles, tu les entretiens et, à la fin, tu ne peux pas en récolter le fruit. C’est l’aspect frustrant de la chose », confie M. Robert. Le vignoble produit annuellement 150 tonnes de raisins.

« C’est pour leur utilisation personnelle. Il n’y a pas un autre vigneron qui acceptera d’acheter de quelqu’un qui arrive avec des raisins à vendre. » – Michel Robert

La nouvelle a voyagé comme une traînée de poudre sur le Web et a pris une proportion inattendue. Le vigneron a reçu des messages de sympathisants de partout au pays ainsi que des États-Unis. Si les coupables souhaitaient passer inaperçus, ils ont frappé à la mauvaise porte. Sur la page Facebook de l’entreprise, le vignoble incite à la vigilance : « Spécialement aux gens de la région, si quelqu’un vous offre un bon vin blanc fait localement mais qu’il n’a pas de vignes, vous savez maintenant d’où il provient… »

Rentabiliser le vol

Que peuvent faire les voleurs d’un tel magot? Y a-t-il un marché noir insoupçonné pour le raisin?

« C’est pour leur utilisation personnelle. Il n’y a pas un autre vigneron qui acceptera d’acheter de quelqu’un qui arrive avec des raisins à vendre. Aujourd’hui, on peut aller s’acheter un kit permettant de faire sa propre bière ou son vin. Au lieu d’acheter un concentré venant d’une boîte, eux pourront le faire avec un vrai fruit. Pour le commun des mortels, ça peut être compliqué, mais pour quelqu’un qui a déjà pataugé là-dedans, ça se fait quand même bien », précise la victime, qui vit pour la première fois un vol d’une telle envergure.

Quant à elle, la Sûreté du Québec indique que « pour l’instant, il n’y a pas de suspects d’arrêtés et c’est toujours sous enquête ». L’une des pistes soulevées par Michel Robert serait de voir si des marchands locaux ont vendu de la levure en haute quantité, élément nécessaire à la fermentation menant au nectar alcoolisé.

Vignoble Coteau Rougemont offre une récompense de cinq caisses de vin ainsi qu’une bonne dégustation en privé à quiconque aidera à épingler les voleurs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires