Vélo et matériel de plein air : les magasins en rupture de stock

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Vélo et matériel de plein air : les magasins en rupture de stock
On rapporte une pénurie de vélos et d'accessoires de plein air dans plusieurs magasins spécialisés, en raison d'une demande plus forte et hâtive. (Photo : courtoisie - Taylor Smith)

Le contexte sanitaire aura généré un engouement marqué pour les activités de plein air, jusqu’à provoquer une pénurie de vélos et de certains équipements.

Ce serait en ayant constaté le manque de produits offerts sur le marché, l’été passé, que la clientèle intermédiaire et débutante aurait décidé de s’y prendre à l’avance cette année et de se procurer tout le matériel nécessaire dès le mois de février.

Le vélo populaire

On rapporte qu’il y a une forte demande pour les vélos haut de gamme, tant de la part de cyclistes aguerris que de débutants. « J’ai voulu me mettre au fatbike, mais j’ai eu de la misère à trouver l’équipement nécessaire », indique une résidante de Chambly issue de la communauté d’amateurs de vélo à pneus surdimensionnés (VPS).

« Il y a tellement de gens qui en veulent pour l’été que nous procédons maintenant au moyen de réservations. » – Olivier Desjardins

Ne trouvant pas de « dérailleur » pour son vélo, ni sur le marché local, ni même sur Internet, Stéphane Béliveau, membre de la Communauté Fatbike Chambly sur les médias sociaux, s’est tourné vers deux sites Internet spécialisés. « L’un des problèmes que j’ai rencontrés, c’est que certains magasins locaux ont les pièces que l’on cherche en stock, mais ne veulent pas les vendre pour l’instant, étant donné que l’approvisionnement est incertain. Ils préfèrent, avec raison, garder ces pièces pour faire des réparations ou du rafistolage en magasin. »

Le constat de nos commerçants

Chez Sports Experts, à Chambly, on entend les mêmes échos de la part de l’administration. « Il y a définitivement un engouement pour l’équipement de plein air. »

Toujours à Chambly, Olivier Desjardins, athlète de triathlon et vendeur de la boutique Cycles Performance, reconnaît qu’« il y a vraiment une forte demande pour les vélos. Il y a tellement de gens qui en veulent pour l’été que nous procédons maintenant au moyen de réservations ».

On aurait observé le même phénomène quant aux sports nautiques, avec une hausse des ventes de canots et de planches à pagaie debout.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires