Variations sur le même thème

Variations sur le même thème

Groupe seins, une pièce signée par Catherine Papineau.

Crédit photo : courtoisie

Le Café-Théâtre de Chambly présente au cours du mois de mars, Groupe seins, une comédie dramatique qui se penche sur cette partie du corps, objet de désir temporel pour les uns, une calamité quand la maladie s’annonce souvent sans prévenir, pour les autres.

« Ce n’est aucunement une fiction; tout ce qui est dit dans la pièce m’a été rapporté. Il n’y a rien d’inventé », confie Catherine Papineau, comédienne et metteure en scène de Groupe seins. Ce docu-réalité théâtralisé ratisse large avec beaucoup d’humour sur les perceptions et les émotions des premières concernées tout en cédant la parole aux hommes.

La pièce se déroule comme si c’était dans un groupe semblable aux Alcooliques anonymes qui se réunit pour échanger. Sur scène, Yannick affectionne les pages centrales des magazines où « les femmes sont complètement mises à nu ». Il dit qu’il en trouve de toutes les formes : des petits, des gros, des mous et ceux qui boudent. « Ça doit être beau tes critères de standard pour des seins », lui réplique plus tard Cynthia.

« Ô malaise quand tu nous tiens ! »

Catherine Papineau a vécu une réduction mammaire elle et bon nombre de ses proches. « Ça fait partie de ma génétique à moi et à celle de toute ma famille, mes cousines et ma belle-mère qui a eu le cancer. À partir de mon opération, je voulais amener des points humoristiques et aller dans les profondeurs du cancer du sein », relate celle qui est aussi travailleuse sociale dans une maison d’hébergement pour femmes victimes de violence. Elle ajoute avoir constaté combien les gens sont à la fois mal à l’aise d’en parler et vivent une gêne lorsqu’on parle des seins.

« Des fois, dans le malaise, on peut trouver drôles tous ces commentaires, mais lorsqu’une des femmes parle de son drame, on rentre dans la réalité. » -Catherine Papineau

Elle lance alors un appel sur sa page Facebook pour voir comment vivent les femmes qui sont atteintes d’un cancer de sein. La comédienne ramasse les témoignages pour les réécrire et les adapter de façon théâtrale. Elle évoque l’entrée en scène de cette pièce : « il y a un intervenant un peu maladroit qui passe une publication dans un journal afin d’inviter les gens en groupe à parler des seins ». Les femmes se présentent en bon nombre : une qui a subi une réduction mammaire; une autre a eu une chirurgie pour grossir ses seins; une autre encore qui a des seins « expérimentés », c’est-à-dire tombants, spécifie la comédienne. Participent également deux hommes à cette mise à nu : un qui a perdu du poids et se retrouve avec des seins et un autre, « un arrogant pour qui les seins ne sont jamais parfaits ».

« Des fois, dans le malaise, on peut trouver drôles tous ces commentaires, mais lorsqu’une des femmes parle de son drame, on rentre dans la réalité », observe Catherine Papineau. Elle dit s’attendre à ce que les spectateurs rient, soient touchés; aient une vision différente de ce qu’est un sein.

Un théâtre du réel

Catherine Papineau agit aussi comme comédienne au Café-Théâtre de Chambly depuis 2002. Elle se montre honorée que cette institution culturelle la choisisse parmi les femmes qui seront les seules à présenter des pièces au cours de 2018.

La comédienne a à son compte le drame La Grenouille et le chaudron qui a été présenté en 2015 et continue d’être à l’affiche aujourd’hui, notamment dans des centres dédiés à la protection des femmes contre la violence conjugale. « Une pièce qui pourrait démontrer beaucoup d’émotion qu’on irait chercher chez les gens », souligne-t-elle en faisant remarquer que ce sujet traité au théâtre pourrait davantage toucher les gens que s’il était présenté sur écran.

Pour les comédiens qui vont monter sur scène ainsi que l’auteure-compositrice-interprète, Marjolaine Morasse qui offrira deux chansons exclusives pour cette pièce, Catherine Papineau n’a que des éloges : « ils sont excellents; leur émotion est véritable ».

La pièce Groupe seins sera présentée les vendredis et samedis du 2 au 31 mars. Réservation : 450 447-2953.