Une volleyeuse carignanoise récompensée

Une volleyeuse carignanoise récompensée

Sarah-Jeanne Meunier-Bédard récipiendaire d’une bourse de 4000$ (photo : courtoisie)

La Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) et 19 de ses partenaires ont distribué récemment 224 000 $ en bourses à 67 athlètes. La Carignanoise Sarah-Jeanne Meunier-Bédard a reçu 4 000 $ des mains de Jean Marchand, président de Fenplast.

Sarah-Jeanne Meunier-Bédard est soutenue par l’entreprise Fenplast, qui lui a décerné une bourse de soutien à la réussite académique et sportive de 4 000 $. Sarah-Jeanne est une joueuse de volleyball de plage, membre de l’équipe nationale et du Centre d’excellence régional de Volleyball Québec.

Elle a mérité cette bourse grâce à plusieurs accomplissements dont sa 4e place aux Championnats canadiens, sa 9e position au tournoi 2 étoiles de Phnom Penh, au Cambodge, qui était sa première compétition sur le circuit mondial.

« Cette bourse va beaucoup m’aider à payer mes billets d’avion pour les nombreux voyages que moi et ma partenaire, Hélène Rancourt, devons effectuer durant la saison. On vient de passer six semaines en Asie pour des compétitions, ensuite nous sommes allées au Mexique pour un tournoi et nous retournons en Asie en juillet », souligne Mme Meunier-Bédard.

Sarah-Jeanne mesure tout près de 6 pieds et elle bénéficie d’une belle impulsion et d’une bonne puissance de frappe. Joueuse d’intérieur depuis plusieurs années, elle s’efforce d’acquérir les bases techniques et stratégiques nécessaires sur le sable. Elle s’entraîne de mai jusqu’à la fin octobre sur les plages de la région de Toronto, où elle habite avec sa partenaire depuis janvier 2018. Durant l’hiver, les joueuses pratiquent dans un centre d’entraînement aménagé pour le volleyball de plage. En fait, l’établissement compte trois grands carrés de sable avec les dimensions réelles de terrains extérieurs. Lors de compétitions, Sarah-Jeanne et Hélène doivent tout de même s’adapter rapidement aux conditions climatiques des différents pays puisque le vent et la chaleur changent beaucoup la dynamique d’un match.

De Sherbrooke à Toronto

En décembre 2017, une nouvelle d’impact a changé le parcours de Sarah-Jeanne. Elle a quitté l’équipe féminine de volleyball du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke pour se joindre à l’Équipe nationale de volleyball de plage tout juste avant le départ des athlètes pour le congé des Fêtes. L’attaquante gauchère a appris sa sélection au sein de l’équipe canadienne de volleyball de plage, à la suite d’un camp intensif de trois jours, à Toronto. Elle a dû mettre sur la glace ses études en enseignement primaire et préscolaire à l’Université de Sherbrooke pour aller vivre à Toronto.

Ses objectifs

Sarah-Jeanne vise à long terme une place parmi les 10 meilleures au classement international. Elle et sa partenaire sont membres du groupe de relève qu’identifie Volleyball Canada pour les cycles olympiques de 2024 et 2028.

« Je ne veux pas me mettre trop de pression sur les épaules. Je suis très heureuse de la décision que j’ai prise. J’apprends énormément et je suis dans une phase d’adaptation encore. Je réalise de grandes avancées par rapport à mon jeu d’ensemble. C’est ce que j’aime le plus du volleyball de plage, je peux parcourir le terrain d’un bout à l’autre et être efficace », raconte Mme Meunier-Bédard.

La jeune femme de 23 ans mentionne que ses responsabilités sur le sable sont diversifiées par rapport à son jeu en salle. Avec sa force de frappe et sa charpente avantageuse, elle devait se concentrer surtout sur ses fonctions d’attaquante de puissance, ce qui peut devenir redondant.

De passage au Québec

L’ex-joueuse étoile du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke sera de passage au Québec à deux reprises cet été dans le cadre d’événements-bénéfice. Le premier a eu lieu en Beauce, samedi dernier, et le second se déroulera à La Prairie le 29 juin, sous une formule souper spaghetti. Ces événements serviront à financer l’achat de billets d’avion pour une compétition à Agadir, au Maroc, l’achat d’une caméra de qualité pour enregistrer leurs matchs ainsi que pour engager un entraîneur privé.