Une voiture incendiée à Chambly

Par Martine Veillette
Une voiture incendiée à Chambly
Les pompiers de Chambly ont été appelés à éteindre une voiture qui était en flammes. (Photo : archives)

Un véhicule stationné dans une entrée de domicile a été la proie des flammes en soirée, le 13 janvier, à Chambly. Le dossier a été confié à des enquêteurs de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent.

 

Un peu après 19 h, le Service d’incendie de Chambly a reçu un appel concernant une voiture stationnée sur la rue de Beaulac qui était en train de brûler. Une douzaine de pompiers, menés par le capitaine Vachon, se sont rendus sur les lieux.

Sur place, ils ont constaté que l’incendie ne semblait pas accidentel. « On est capable, avec l’expérience, de voir lorsque ce n’est pas accidentel, selon la gravité du brasier et l’endroit où il a pris naissance », soutient Stéphane Dumberry, directeur du Service d’incendie de Chambly, sans toutefois donner de détails précis sur ce cas.

Enquête

Le dossier a été transféré à la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent afin que les enquêteurs puissent faire la lumière sur cet événement. Jean-Luc Tremblay, porte-parole de la Régie, confirme qu’une enquête est bien en cours. « Un accélérant aurait été utilisé pour causer l’incendie, dit-il. L’individu reste à être identifié. » Il n’a pas été possible de savoir si le propriétaire du véhicule était connu des policiers.

Toute personne détenant des informations peut les communiquer en toute confidentialité à la ligue Échec au crime au 450-922-7001, poste 399.

« On est capable, avec l’expérience, de voir lorsque ce n’est pas accidentel, selon la gravité du brasier et l’endroit où il a pris naissance. » – Stéphane Dumberry

Perte totale

En plus de rendre la voiture perte totale, l’incendie a causé d’autres dégâts. Un second véhicule, stationné dans la même entrée, a également subi des dommages, mais de moindres importances. La résidence a aussi été atteinte, subissant de légers dommages notamment aux fenêtres, qui se sont brisées.

Le directeur mentionne que les pompiers sont arrivés rapidement sur les lieux, puisqu’ils étaient sur le retour d’un autre appel.

Fréquent

M. Dumberry soutient qu’il est relativement fréquent que ses hommes aient à intervenir sur des incendies dans une voiture. Il estime à une dizaine de fois par année.

« Habituellement, c’est dû à un problème électrique. Parfois, ça se déclenche avec le démarreur à distance. La plupart du temps, ça part du moteur où il y a la batterie », indique-t-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de