Une traversée dangereuse pour les piétons

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Une traversée dangereuse pour les piétons
(Photo : courtoisie - Ville de Carignan)

La Ville de Carignan procédera par régie interne pour régler le problème concernant les feux de piétons à l’intersection du chemin de la Carrière et de la route 112.

Les piétons n’ont que quelques secondes pour traverser l’artère passante sans pouvoir activer les feux piétonniers. Les boutons-poussoirs servant à cet usage sont accessibles sur les infrastructures. Toutefois, ces boutons n’activent pas le droit de passage des piétons, car ils ne sont pas reliés aux nouveaux feux de circulation installés dans le cadre du projet de réfection de l’intersection du chemin de la Carrière et de la route 112 complétés il y a environ six mois.

« On a demandé au MTQ la possibilité de mettre un fil aérien. » – Patrick Marquès

La compagnie mandatée pour réaliser les travaux n’a pu passer le câblage nécessaire au moment prévu. « Il n’était pas possible de passer la connexion dans le conduit souterrain existant », explique Patrick Marquès, maire de Carignan. Les fils déjà présents dans les tuyaux obstruaient, empêchant d’y faire traverser le nouveau câblage. « Quand ils ont tenté de retirer les fils, tout était pris dans un pain », relate le maire. Un forage devra être fait pour y implanter un nouveau tuyau dans lequel s’introduira ledit câblage.

L’appel d’offres visait à permettre l’ajout de câbles par forage directionnel et à alimenter les boutons-poussoirs. La Ville, n’ayant pas reçu de soumissionnaires, procédera par régie interne en contractant un foreur et un électricien. Le coût des travaux oscillerait autour de 100 000 $. En temps et lieu, les travaux n’occasionneront pas d’entraves routières.

Demande au MTQ

Dans l’intervalle, et en raison de la très courte durée du feu vert à cette intersection et de la difficulté éprouvée par les piétons pour traverser le chemin, la Ville avait initialement interpellé le ministère des Transports du Québec (MTQ). « On a demandé au MTQ la possibilité de mettre un fil aérien », note M. Marquès. Devant le refus du MTQ, la Ville est revenue à la charge en adoptant, la semaine dernière en séance du conseil municipal, une résolution demandant au MTQ des mesures temporaires afin de sécuriser la traverse de piétons en ce lieu.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires