Carignan : une résidence ciblée par deux incendies

Photo de Saïd Mahrady
Par Saïd Mahrady
Carignan : une résidence ciblée par deux incendies
(Photo : courtoisie)

Abdelmalek Salhi, sa conjointe et leurs trois enfants se montrent inquiets à la suite de deux incendies en l’espace d’un peu plus d’un mois qui ont visé leur résidence sur la rue Olivier-Morel, à Carignan.
« Le 26 octobre, à 23 heures, mon véhicule a pris feu et selon la police, il s’agit d’un acte criminel, affirme M. Salhi, joint au téléphone. Le 26 octobre, je n’étais pas convaincu que c’était criminel. Je pensais que peut-être, le feu avait été déclenché à cause d’un problème dans le véhicule. »

« J’ai trois enfants, dont deux en bas âge; ma famille se trouve en danger de mort. » – Abdelmalek Salhi

Il reste que vraisemblablement, ce n’est pas le cas puisque, relate le résidant de Carignan, « le 30 novembre à 3 h 45, ils sont venus pour brûler la maison. C’est devenu très sérieux ». À l’aide d’un extincteur, M. Salhi a pu mettre fin à l’incendie qui allait détruire son garage et se propager à sa résidence.
M. Salhi travaille comme vétérinaire. La famille a pris possession de la maison il y a quatre ans et demi à la suite d’une reprise de finances.
« J’ai trois enfants, dont deux en bas âge; ma famille se trouve en danger de mort. Ils sont en train de me donner des avertissements », s’inquiète-t-il.
Si l’on se fie à ce que rapporte le Journal de Montréal dans une publication en ligne le 28 décembre dernier, « l’ancien occupant a été acquitté de trois accusations criminelles. Selon nos vérifications, il est toujours possible d’associer son nom à l’adresse de cette résidence ».
Le Journal de Chambly a tenté d’en savoir un peu plus sur l’enquête menée par la police, mais au moment de mettre sous presse, nous n’avons pas reçu de retour d’appel.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de