Une pointe de vitesse qui ne pardonne pas

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Une pointe de vitesse qui ne pardonne pas
La vitesse sur les routes aurait fait une victime de plus. (Photo : archives)

Vers 19 h 20, le 10 juillet, à Marieville, Pierre-Simon Cotton-Letellier, 32 ans, est décédé sur l’autoroute 10 en direction est, au kilomètre 37.

L’homme de Saint-Jean-sur-Richelieu a perdu le contrôle de son véhicule avant de quitter la chaussée pour effectuer plusieurs tonneaux. Sous la force de l’impact, il a été éjecté de l’habitacle de la voiture.

« À l’arrivée des premiers répondants, l’homme n’avait plus de signes vitaux. Ils n’ont pu que constater son décès », indique le Sergent Bilodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Il n’y a pas encore de conclusion au moment d’écrire ces lignes, l’enquête étant toujours en cours. « La vitesse serait en cause. Nous ne pouvons pas parler de conduite avec facultés affaiblies », souligne le porte-parole.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de