Une piste cyclable dans leur cour

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Une piste cyclable dans leur cour
Mély-ann Guillet et sa famille sur le bord de la piste cyclable.

Une famille carignanoise a attiré l’attention dans le secteur centre, la semaine dernière, surprenant les cyclistes avec des cartons de pointage.

Depuis que la piste cyclable, qui longeait autrefois les champs, a été réaménagée à l’endroit de l’ancienne voie ferrée, entre les rues Henriette et Gertrude, les gens du voisinage ont l’impression que les cyclistes passent directement dans leurs cours. C’est le cas de Mély-ann Guillet et de sa famille. Mme Guillet est donc allée se poster sur le bord de la piste, avec une bonne partie de sa famille, dont les enfants que plusieurs ont pu apercevoir en train de brandir des cartons jaunes de pointage, comme pour encourager les passants. 

« Nous étions juste heureux de faire rire les gens simplement. La majorité riait et commentait positivement. Les enfants avaient un petit air gêné et tout fier, et les gens appréciaient, hormis quelques bougons bien dans leur bulle. »

« Nous étions juste heureux de faire rire les gens simplement. » – Mély-ann Guillet

Pas que du positif

Si le geste a amusé la galerie, c’était aussi pour faire un pied de nez aux envahisseurs. « Ce n’était pas pour un événement précis. Il y a toujours énormément d’achalandage sur cette piste cyclable. On profitait simplement du beau temps pour faire sourire les gens et nous divertir, tant qu’à avoir tous ces gens qui passent presque jusqu’à dans notre cour sans arrêt depuis le changement d’endroit de la piste cyclable », relate Mme Guillet.

Elle admet que derrière la bonne humeur générée se cache aussi de la frustration et de l’inquiétude. « Je ne voudrais pas que l’on pense que l’on approuve cette route cyclable à 100 %. Plusieurs personnes reconnaissent le fait que telle quelle, la piste est dangereuse, avec tous les cyclistes de vitesse qui y passent. Des parents trouvent qu’ils circulent très rapidement près des enfants, etc. Ils passent directement dans nos arrière-cours. On aurait cru l’accès plus familial et sécuritaire, comme on n’a pas de place définie dans les rues pour circuler jusqu’à Chambly. On aurait aimé que l’ancienne piste cyclable soit conservée pour les cyclistes de vitesse, et réserver celle-ci aux plaisanciers, la rendant plus sécuritaire pour les enfants. Si ce n’était la dangerosité causée par la présence des cyclistes rapides,  ce serait merveilleux d’avoir cela dans la cour, considérant que c’est la seule piste cyclable du quartier praticable pour les familles », observe finalement la Carignanoise.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Yves M
Yves M
6 mois

C’est mieux que le train avant !

Jeff
Jeff
6 mois

La limite de vitesse sur les pistes cyclables est de 20km/h, enfants proches ou pas. Si des délinquants font des excès de vitesse, ils devront assumer les conséquences de leurs actes. Peut-être qu’on serait dû pour une campagne de sensibilisation auprès de ces fous de la vitesse. Je suis moi-même cycliste, qui aime la vitesse, mais il y a des endroits et des moments pour ça. Ces délinquants de la route nuisent à l’image des cyclistes et font du tort à ce sport.

Steven
Steven
5 mois

J’aimerais avoir piste cyclable près de ma cour!! Tellement un plus! Certains payeraient un plus pour avoir ça. Câline…juste à mettre de la végétation pour plus d’intimité.