Une nouvelle source d’eau découverte à Rougemont

Une nouvelle source d’eau découverte à Rougemont

EAU. L’année 2016 commence bien pour la Municipalité de Rougemont puisqu’elle a récemment découvert une nouvelle source d’eau qui pourrait contrer le manque d’eau potable sur son territoire.

C’est pour répondre aux exigences du ministère de l’Environnement, qui demande une nouvelle source d’eau avant d’aller de l’avant avec de nouveaux projets de développement, que la Municipalité a entamé des recherches.

«Nous ne pouvions plus faire de développement parce que nous manquons d’eau», affirme le maire de Rougemont, Alain Brière.

Découverte

Le superviseur de l’eau potable, Thomas Gagné, a donc proposé d’effectuer du forage sur un terrain appartenant à la Municipalité situé dans le flanc de la montagne, à proximité des deux puits McArthur. Des hydrogéologues de la firme AGÉOS ont été mandatés pour concrétiser le projet.

En octobre dernier, une veine d’eau de cinq pieds a été découverte à 80 pieds sous terre. «Au début, nous obtenions 88 gallons par minute, mais après une semaine, nous en étions à une moyenne de 60 gallons par minute. Cela équivaut à 120 000 mètres cubes d’eau, soit 12% de la consommation annuelle de la Municipalité», explique le maire.

«Notre objectif est d’avoir 200 000 mètres cubes d’eau et, si nous l’atteignons, nous pourrons avoir de l’eau pour 20 ans, comme le demande le ministère. Celui-ci devrait être atteint ou en voie de l’être d’ici deux ans», ajoute-t-il.

Des démarches prochainement

Afin de vérifier si la nouvelle source d’eau maintient son niveau et reste pure, la Municipalité prévoit réaliser un pompage d’une durée de six mois à compter de mars. Elle compte aussi poursuivre ses recherches pour trouver d’autres sources.

Une fois la période d’essai complétée, la Municipalité devra obtenir l’autorisation du ministère pour utiliser cette source. Les travaux de construction des infrastructures reliées à celle-ci ainsi que la mise aux normes des puits McArthur pourront ensuite débuter.

Une somme de 250 000$ est prévue, dans le Programme triennal d’immobilisations en  2016, pour la mise aux normes des installations d’eau potable et pour un investissement dans les puits McArthur. De plus, en 2017 et 2018, 100 000$ seront destinés annuellement à l’amélioration des installations d’eau potable.

«Nous avons 1M$ en banque pour l’eau potable, alors cela n’implique pas de hausses de taxes», conclut M. Brière.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires