Une nouvelle résidence prochainement au 15 Lafontaine

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Une nouvelle résidence prochainement au 15 Lafontaine
Cette maison patrimoniale sera démolie d’ici quelques semaines. (Photo : Martine Veillette)

La maison 13-15, rue Lafontaine fera prochainement place à une seule résidence unifamiliale. Les permis de démolition et de construction devraient être émis au cours des prochaines semaines.

Les élus ont approuvé le projet de construction lors de la séance du conseil municipal de septembre. Le permis de démolition a été accordé en avril. Certaines conditions devaient être réalisées avant de l’octroyer. Une étude archéologique du terrain devait être réalisée et la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly devait pouvoir aller y faire des photos.   

Sacha Brodeur, une des propriétaires, confirme que le rapport a été fait par la firme Artéfactuel, la même qui a procédé aux fouilles à la maison Boileau. « Le rapport a été émis et il est très complet. C’est super intéressant. Il a été remis à la Ville », affirme-t-elle.

« On ne compte pas faire d’autres fouilles archéologiques. On n’excave pas aux endroits où il y aurait pu avoir d’autres bâtiments où des éléments d’intérêt. » – Sacha Brodeur

La Société d’histoire y est aussi allée et y retournera pour une seconde visite lorsque les lieux seront inoccupés. « On va pouvoir ouvrir les murs et prendre des photos. Ça va compléter les données de recherche », ajoute-t-elle.

Les propriétaires, Immeubles Balex, et la Ville ont convenu que lorsque cette visite sera complétée, les permis de démolition et de construction pourront être délivrés.

« On ne compte pas faire d’autres fouilles archéologiques. On va construire au même endroit où il y a le bâtiment. On n’excave pas aux endroits où il y aurait pu avoir d’autres bâtiments où des éléments d’intérêt. La Ville ne l’exige pas et il y a des coûts reliés à tout ça », explique la propriétaire. Elle ajoute que selon le rapport, il n’y avait rien d’intérêt sous le bâtiment.

Mme Brodeur mentionne que s’ils avaient eu à remanier du terrain dans les endroits d’intérêt, ils auraient possiblement fait des fouilles.

La maison

Le bâtiment a été construit en 1849. Il a abrité un marché de 1849 à 1880. La communauté y tenait également des assemblées. Il a aussi été utilisé comme caserne avant d’être transformé en deux logements.

La structure a subi plusieurs modifications; son intégrité architecturale est donc classée moyenne. Son intérêt patrimonial est jugé élevé en raison de son historique.

Le rapport de l’ingénieur en bâtiment, fourni pour la demande de démolition, a révélé entre autres une pourriture des solives, l’érosion de la fondation, une infiltration d’eau et une importante corrosion de la tuyauterie.

Reconstruction

Au cours des prochains mois, une maison y sera construite. Pour le moment, la date n’est pas connue.

Au départ, le projet en comprenait deux, mais à la suite de discussions avec la Ville, le dossier a changé. Pour y construire deux résidences, des arbres auraient dû être coupés, ce qui était impensable pour les deux parties, indique Mme Brodeur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires