Jeux du Québec : une médaille d’or attendue

Photo de Saïd Mahrady
Par Saïd Mahrady
Jeux du Québec : une médaille d’or attendue

Si l’on se fie aux commentaires positifs de quelques joueuses et à ceux de l’entraîneur, l’équipe de hockey féminine de la Rive-Sud devrait remporter la première place aux Jeux du Québec, qui se dérouleront du 1er au 9 mars dans la capitale provinciale.
« On a un très bon esprit d’équipe, commente Laurence Boivin. On travaille fort sur la glace et on s’attend à gagner l’or. » « Je vise la première place avec mon équipe », prévoit pour sa part Laurie Normand.
La Chamblyenne Laurence Boivin, âgée de 14 ans, gardienne de but, évolue pour les Remparts du Richelieu, à l’instar de plusieurs de ses coéquipières de la formation sélectionnée. Elle occupe cette position depuis l’âge de 8 ans. « Je travaille fort, mais la défense est très efficace pour m’aider », a-t-elle souligné en faisant référence au rôle qu’elle doit jouer pour ne pas encaisser de buts.
La jeune hockeyeuse est très heureuse d’être choisie pour participer à cet événement, qui regroupe des centaines d’athlètes à travers le Québec. « Je suis excitée; des amis qui sont déjà allés aux JQ m’ont dit que c’est une expérience inoubliable. »

« On a un très bon esprit d’équipe. » – Laurence Boivin

Laurie Normand, une résidante de Marieville, est une attaquante qui pratique le hockey depuis l’âge de 7 ans. Elle fait partie des Remparts du Richelieu depuis trois ans. « Je représente ma région avec beaucoup de fierté; je veux profiter de chaque moment passé avec mon équipe et mes entraîneurs. »
Elle évolue dans la catégorie bantam pour la deuxième année. Laurie et son équipe ont participé à la finale du Tournoi international pee-wee de Québec en 2017 et elle fait partie
des élites de développement de Hockey Québec féminin (-16 ans). « On s’attend à beaucoup de moi, car je suis présentement première au classement général de la ligue LHEQ du hockey féminin.
Son père, Michel Normand, responsable des communications pour la délégation de la Rive-Sud, se montrait rassuré lors d’une entrevue avec le Journal il y a quelques semaines. La victoire pourrait être au rendez-vous grâce au noyau de dix filles qui évoluent dans une même équipe, soit les Remparts du Richelieu.
Maïka Sanesac, de Chambly, elle aussi membre de l’équipe, était absente lorsque le Journal a tenté d’échanger avec elle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de