Une ligue de hockey balle nomade

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Une ligue de hockey balle nomade
La ligue de hockey balle de Chambly existe depuis 1980. (Photo : courtoisie)

Saviez-vous qu’une ligue de hockey balle extérieur existe depuis 1980 à Chambly? Si elle passe généralement sous le radar, ce n’est pas parce qu’elle n’est pas active, mais parce qu’elle mène ses activités de façon presque clandestine.

« Je ne suis pas étonné du fait qu’on n’entende pas souvent parler de nous, car nous sommes une petite ligue, admet Deven Collette, le président d’Hockey Balle Chambly. Nous ne sommes pas flamboyants, ne faisons pas de publicité, et ne prenons pas beaucoup de place. »

Composé de 30 joueurs adultes masculins, formant cinq équipes, la ligue ne joue que les samedis, dans des stationnements extérieurs, sans réserver d’espace. 

« Nous jouons beau temps, mauvais temps, sous la pluie, la neige ou la grêle! » – Maxime Faubert

« Nous organisons nos propres tournois. Les équipes gagnantes consécutives se passent le trophée d’édition en édition. En raison de la COVID, nous avons interrompu nos activités et retardé notre saison. C’est aussi par souci sanitaire que nous avons réduit notre nombre. Il y a deux ans,  nous étions entre 40 et 50 joueurs, relate Deven. Cela fait 40 ans que la ligue existe. Au début, elle a commencé avec des joueurs de Chambly exclusivement. Mon père en faisait partie alors que je n’étais pas encore né. C’est une ligue bigénérationnelle. Je l’ai intégré lorsque j’avais 18 ans. »

Contrairement au « dek hockey », le hockey balle que pratique la ligue ne sollicite pas de surface de dek, ni de bandes sur les côtés. D’octobre à mars, ses membres jouent à l’extérieur, dans un stationnement, avec une balle de tennis. « Nous jouons beau temps, mauvais temps, sous la pluie, la neige ou la grêle! », témoigne Maxime faubert, fervent participant.

« Nous traçons le terrain à la craie. Dès que la balle sort des délimitations du jeu, un peu comme on soccer, on remet la balle en jeu », explique Deven.

C’est pour tenir les sportifs occupés entre la saison des sports hivernaux et celle de baseball en été que la ligue a été créée. « Lors d’une saison régulière, nous jouons sur de la belle asphalte. Mais en ce moment, étant donné qu’on a commencé plus tard, ça se passe sur de la neige toute tapée, ou de la slush (neige fondue) », de décrire le président.

Là où joue la ligue

La ligue nomade a entre autres foulé le sol de la cour de récréation de l’École de Salaberry et le stationnement incitatif de Chambly. Aujourd’hui, elle vaque à ses activités sur le terrain situé entre l’église Saint-Joseph (rue Martel) et le cimetière.

« C’est assez désinvolte. On le fait sans autorisation ni réservation officielle, mais on essaie d’être respectueux de l’endroit et de le laisser plus propre qu’à notre arrivée. Il faut dire qu’à part quatre buts, on amène peu d’équipement. »

Deven invite tout intéressé à consulter le site d’Hockey Balle Chambly, à http://www.chamblyballhockey.com, ou à contacter directement la ligue à info@chamblyballhockey.com pour toute requête.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires