Une ligue de dek hockey à l’avant-garde

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Une ligue de dek hockey à l’avant-garde
Le hockey de terrain fait partie des sports en croissance les plus inclusifs, comptant même des équipes mixtes. (Photo : courtoisie)

À l’heure où les associations et les clubs sportifs de la région peinent à enrôler des joueurs, le dek hockey est montré en exemple. Il y a quelques semaines, le journal annonçait l’inauguration du nouveau centre de Hockey Balle Haut-Richelieu (HBHR) à Chambly. Aujourd’hui, c’est la Ligue Dek Hockey Montérégie (LDHM), inaugurée seulement l’année passée, qui fait jaser pour son innovation.

Créée par Yan Lavergne, la LDHM roule déjà sur les inscriptions d’été. Plus d’une centaine d’équipes de la Montérégie, incluant des groupes de Chambly et de villes avoisinantes, ont fait leur dépôt pour réserver leur place au sein du programme de la ligue, accordant une confiance absolue à ses organisateurs.

Une clientèle engagée et qui croît

À la suite de ce qui a été dit en point de presse le 3 mars dernier quant au possible déconfinement de certains sports, nous nous sommes entretenus avec M. Lavergne, fondateur de la ligue. « On s’en va dans la bonne voie », remarque-t-il. « On fait évidemment partie du CMM, donc, on sait que le déconfinement pour nous n’est pas pour tout de suite, mais on avait déjà eu des échos selon lesquels on pouvait espérer un retour le 15 avril prochain. On a prévu de commencer notre saison d’été entre le 1er et le 15 mai, ce qui nous laissera le temps de voir les choses évoluer. On est réalistes. L’année passée, on avait commencé seulement le 1er juillet. Il faut dire que l’on n’a tellement pas eu de problème de COVID dans notre sport que l’on espère commencer beaucoup plus tôt cette année. On a eu deux notes de félicitations de la santé publique pour notre gestion irréprochable et le bon déroulement des activités organisées. Ma vision à moi est de donner espoir aux gens que l’on s’en va dans la bonne direction. »

« Les autres sports restent silencieux et ce n’est pas à leur avantage. » – Yan Lavergne

La LDHM a son centre permanent à l’école secondaire Gérard-Filion, à Longueuil, au 1330, boulevard Curé-Poirier Ouest. « Notre set-up y reste quatre saisons. Nous sommes très bien situés, on est à peu près à 30 minutes de chaque ville. C’est facile pour une équipe de Saint-Jean ou de Chambly de venir y jouer. Les gens viennent de partout parce qu’ils ont eu une expérience positive l’an passé. Quelque part, la COVID joue en notre faveur, en ce que la demande explose lorsque l’offre se présente après de longs mois de confinement.  »

« Après le lancement des inscriptions, j’ai senti un mouvement qui a suivi. Tous les autres centres ont à leur tour voulu faire des annonces, les gens ont commencé à se faire des équipes et à s’inscrire. Les propriétaires d’autres centres m’appellent pour me dire que les inscriptions se passent super bien de leur côté également. On a vraiment apporté un vent de fraîcheur dont la communauté avait grandement besoin. » Selon Yan, « les autres sports restent silencieux et ce n’est pas à leur avantage. Mes enfants jouent au hockey mineur et on ne nous donne aucune nouvelle de ce côté ».

Une technologie en primeur

En plus de pouvoir reprendre ses activités au sein de la ligue, la clientèle sportive profitera d’une toute nouvelle technologie qui permettra de capter les prouesses des joueurs et de les diffuser en vidéo sur le Web. « Nous sommes les premiers dans le marché à l’intégrer. Il s’agit d’une caméra robotisée qui, grâce à l’intelligence artificielle, suivra les groupes en action, permettant ainsi de repérer les feintes des joueurs et d’obtenir des montages vidéo mettant en valeur les moments marquants des matchs. » Les idées de grandeur de Yan ne s’arrêtent pas là. En plus de faire connaître le hockey de terrain, il souhaite continuer d’en révolutionner les outils et les procédés d’affichage et y renforcer la culture de la diversité. « Le dek hockey est un sport très inclusif, qui rassemble autant les joueurs de soccer que de hockey. Au soccer, la diversité culturelle est vraiment présente, et c’est ce que l’on souhaite amener dans le dek hockey. On a des gens de tous les milieux, âges et sexes. D’ailleurs, nos catégories féminines et mixtes sont déjà presque complètes! »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires