Une icône de Chambly disparaît : Tonio s’éteint à 69 ans

Par Annabelle Baillargeon
Une icône de Chambly disparaît : Tonio s’éteint à 69 ans

COMMUNAUTÉ. Après avoir été submergé par une grande vague d’amour lors de son passage à l’Hôpital du Haut-Richelieu, Antonio Dionne, s’est éteint hier soir. Celui que tout le monde appelait Tonio était hospitalisé depuis le 14 avril en raison d’une accumu

Selon nos informations, Tonio, bien connu du paysage chamblyen, pour sillonner les rues en récoltant les canettes et les bouteilles vides, devait obtenir son congé aujourd’hui. Il aurait malheureusement succombé à une hémorragie interne pendant la nuit, mais la cause de son décès n’est pas confirmée.

Le propriétaire du Métro Marché Collin, Robert Collin, et Jeanne Gaudreault, qui prenait soin de Tonio, orchestrent ses funérailles, le 14 mai dès 10h, au complexe funéraire Desnoyers. Les gens sont invités à venir saluer une dernière fois ce monument de Chambly, de 10h à 11h, suivi une célébration à 11h.

«C’est quelqu’un qui n’a pas eu la vie facile, mentionne M. Collin. Ces derniers mois lui auront permis de bien finir, avec cette grande vague d’amour. En espérant que cette dernière pensée permettra de lui rendre ce qu’il n’a pas eu.»

Mme Gaudreault était une personne significative pour Tonio et était déchirée de ne pas avoir été à ses côtés pour son grand départ. M. Collin croit quant à lui que Tonio a choisi de partir seul, pour éviter de lui faire de la peine.

La chanteuse Catherine Avoine offrira une prestation pour l’occasion. «J’ai grandi à Chambly et je le connais depuis que je suis toute petite. Tonio était très simple, hyper attachant. Il aura des belles funérailles, dignes d’un prince», promet-elle.

Hospitalisé

Plus tôt en avril, des rumeurs circulaient comme quoi il était arrivé un malheur à Tonio. Mme Gaudreault l’avait retrouvé chez lui, le ventre gonflé «comme une femme enceinte». Elle l’avait alors immédiatement transporté à l’hôpital.

La relation qui unissait les deux amis ne datait que de deux ans. «Elle me voyait au Métro et elle a su que j’étais quelqu’un de vulnérable», avait expliqué Tonio lorsque le Journal lui avait demandé comment il avait rencontré Jeanne.

Peu de temps après son entrée au 7e étage de l’hôpital de Saint-Jean-sur-Richelieu, une page Facebook avait été créée pour lui envoyer des messages d’encouragement. En moins de 48 heures, Tonio avait reçu pas moins de 260 messages, qui lui ont tous été lus, par sa bonne étoile. Une collecte de fonds avait également été mise sur pied pour offrir de nouvelles chaussures à Tonio, à sa sortie de l’hôpital.

«Je veux dire merci beaucoup à tout le monde pour leur appui qu’ils m’ont fait pour la maladie que j’ai attrapée», confiait-il, visiblement ému de tout l’amour reçu, lors du passage du Journal de Chambly à l’hôpital.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires