Une hausse de taxes de 2,7 % à Carignan en 2016

Une hausse de taxes de 2,7 % à Carignan en 2016

BUDGET. Le budget pour 2016 de la Ville de Carignan, adopté par le conseil municipal le 8 décembre, est marqué une augmentation de taxes de 2,7 %. Le propriétaire d’une résidence évaluée à 329 000 $ payera dorénavant 1 925 $ en taxes.

Bien que cette hausse soit à peine plus élevée que l’année précédente, elle a fait réagir lors de la présentation du budget. «Comment pouvez-vous justifier une augmentation des taxes de plus de 2%, soit au-delà de l’inflation qui devrait s’établir entre 1 à 2% pour 2016», s’est exclamé un citoyen. Luc Vallières. Il a fait référence aux augmentations de taxes de Longueuil et Montréal, respectivement de 1 % et 1,9 %.

«Nous avons compressé toutes les dépenses que nous pouvions. Nous avons des contraintes régionales. Nous ne pouvons pas nous comparer avec des villes non comparables. Lorsque nous aurons de nouveaux commerces, nous pourrons baisser les taxes», lui a répondu le maire.

Parmi les dépenses régionales auxquelles a fait référence M. Fournier, se trouvent, entre autres, celles pour les services de Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent. Les dépenses liées à la police représentent 16,56 % des taxes des citoyens, soit 318,80 $ sur 1 935 $ pour une maison évaluée à 329 000 $.

Le seul conseiller municipal indépendant, Patrick Marquès, partage la même position que le maire. «Je ne suis pas contre le budget. J’ai travaillé dessus», affirme-t-il. Selon lui, la hausse de taxes est justifiée par les dépenses pour les instances régionales, mais aussi par certaines sommes que la Ville ne touche pas.

 Par exemple, il indique que seulement 50 % de la TVQ est remboursée par le gouvernement provincial à la municipalité pour l’achat de biens contrairement à 100 % pour la TPS par le gouvernement fédéral. Les villes ont déjà demandé un changement à cet effet au gouvernement provincial, mais il n’a pas été réalisé.

Plus coûteux de protéger l’environnement

Une augmentation de plus de 126 % des dépenses reliées à la protection de l’environnement a aussi été annoncée. Celles-ci sont passées de 50 000 $ en 2015 à 113 681 $ en 2016, soit une hausse de 63 681 $.

 Lors de la présentation du budget, le trésorier de la Ville, Danik Salvail, a expliqué que cela était principalement dû au fait que la conseillère en environnement et développement durable, Caroline Bisson a obtenu son statut d’emploi permanent. En 2015, les dépenses reliées au poste de Mme Bisson se retrouvaient dans la catégorie de l’aménagement, de l’urbanisme et du développement du territoire plutôt que dans celle de la protection de l’environnement.

Pour 2016, cette catégorie inclut aussi les dépenses pour les initiatives environnementales. Parmi celles-ci, on retrouve les plans d’action pour la mise en œuvre du plan de conservation et de protection des milieux naturels, pour l’agrile du frêne et pour les gaz à effet de serre. Ceux-ci seront soumis au Comité consultatif de l’environnement qui décidera quels projets seront proposés au conseil municipal.

Questionné par M. Vallières, à savoir si l’acquisition de l’île au Foin était prévue au budget, le maire de Carignan, René Fournier, a indiqué que cela ne faisait pas partie des opérations, mais qu’un montant de 275 000$ a été intégré au plan triennal pour ce projet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires