Une fin de saison haute en couleur au Café-Théâtre de Chambly

Par Martine Veillette
Une fin de saison haute en couleur au Café-Théâtre de Chambly
Les comédiens interprètent au total une cinquantaine de personnages. (Photo : courtoisie)

Le Café-Théâtre de Chambly a mis le paquet pour élaborer sa dernière présentation de la saison 2019, sous le thème des succès, avec Scrooge.

Le metteur en scène et codirecteur artistique du Café-théâtre, Guillaume Bouchard, a réussi à obtenir une subvention de la MRC de la Vallée-du-Richelieu qui lui a permis de « voir grand ».

Effets sonores, jeux de lumière et décor complètement changé et amovible : « Les habitués auront un choc visuel », promet le metteur en scène. Il ajoute avoir collaboré avec le Théâtre de la Dame de Cœur, notamment pour créer un spectre du fantôme. « Je ne peux pas en dire plus », précise M. Bouchard.

Cette production marque d’ailleurs son retour à la mise en scène de l’organisation. Il avait dû prendre une pause pour des raisons familiales. Lors de son retour, il a planifié la programmation avec Jean-Alexandre Côté. « Scrooge a déjà été joué et, pour certaines raisons, j’avais dû me désister. Elle était comme un espèce de fantôme qui me hantait. On a donc décidé de ramener Scrooge pour notre pièce de Noël. Elle avait été un succès à l’époque », raconte-t-il.

Cette pièce est également connue dans sa version cinématographique avec Le Grincheux.

Scrooge

L’histoire est celle de Scrooge, un vieil homme avare et solitaire. L’homme maltraite ses employés, dont un en particulier qui a un enfant gravement malade. C’est la veille de Noël et le fantôme de son ancien associé lui apparaît, l’avertissant qu’il ne lui reste qu’une unique chance pour échapper à son misérable destin. Cette nuit, il aura la visite de trois esprits plus inquiétants les uns que les autres. Scrooge est entraîné malgré lui dans un fabuleux voyage à travers le temps.

« Les habitués auront un choc visuel. » – Guillaume Bouchard

Celui qui tient le rôle principal de Scrooge, Luc Dessureault, a indiqué que c’était un rôle « super motivant et intéressant ». « C’est un personnage riche qui évolue au cours de la pièce. Il est presque toujours sur la scène. C’est un défi pour un acteur de jouer un personnage comme ça. Il y a aussi une transformation physique », raconte-t-il.

M. Bouchard souligne que son but était de le transformer. « Ceux qui le connaissent ne pourront dire que c’est lui. J’ai demandé à une maquilleuse professionnelle de le transformer », soutient-il.

Plusieurs personnages

Le metteur en scène souligne qu’il s’agit de la plus grosse distribution de l’année avec douze comédiens en scène. En plus de M. Dessureault, Yvon Asselin, Sarah Beauregard, Marjolaine Béland, Véronique Dupont, Patrice Gallant, Krystiane Hamel, Jérôme Harvey, Daniel Lachance, Martin Leduc, Benoit Melançon et Bruno Roy se donnent la réplique.

M. Bouchard indique qu’il y a une cinquantaine de looks différents et plusieurs changements de costumes. Ces derniers ont nécessité une recherche pour la conception. « Tout est réfléchi », assure-t-il.

Celui qui enseigne le théâtre soutient qu’il travaille depuis longtemps le concept. « Ça fait longtemps que j’ai tout ça en tête. Là, ça devient concret », affirme-t-il.

Selon lui, la pièce, qui sera présentée les vendredis et samedis du 1er novembre au 14 décembre, est accessible à tous. « C’est facile à comprendre et aussi de se laisser embarquer dans l’histoire. À moins de ne pas aimer le genre, c’est sûr que les gens vont apprécier », promet-il.

La bière Scrooge

Guillaume Bouchard s’est affilié à la brasserie du Domaine Berthiaume pour faire brasser une bière en l’honneur de la pièce. Ce breuvage houblonné sera offert lors des présentations de la pièce ainsi que dans les points de vente de la brasserie. « Le propriétaire est un de mes anciens étudiants. Je l’ai approché pour qu’il brasse une bière qui reflète le personnage de Scrooge, amer et arrogant, mais plus tu l’as en bouche, plus elle s’adoucit », dit-il. L’affiche de la pièce se retrouvera sur l’étiquette.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de