Une fin après des années au service des vétérans

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Une fin après des années  au service des vétérans
La Légion organisait des activités annuellement à l’occasion du Jour du souvenir. (Photo : courtoisie)

La filiale Québec 034 Arras Chambly de la Légion royale canadienne (LRC) a cessé ses activités le 27 septembre à la suite de son assemblée générale.

Les membres ont voté à l’unanimité pour cette issue. Yves LaBarre, président, soutient que cette fin était devenue inévitable pour diverses raisons. La COVID-19 n’a pas aidé. Le manque de relève et le manque d’aide extérieure a compliqué le fonctionnement. Le commandant du district 10, Terrence Deslage, a été informé de la décision.

La LRC de Chambly regroupait 37 membres, dont certains avaient quitté la municipalité. Dans les belles années, elle rassemblait des centaines de membres. La filiale de Chambly a été créée en 1931. Elle avait cessé ses opérations pendant quelques années durant la Seconde Guerre mondiale, mais les avait repris en 1965.

« C’est avec beaucoup d’émotion que je vis ce moment. J’y participais depuis 27 ans. C’est comme perdre un ami ou un membre de la famille. Je garde beaucoup de bons souvenirs. Quand je suis arrivé, il y avait beaucoup de vétérans de la Seconde Guerre et de la guerre de Corée. Voir ces gens qui ont fait des sacrifices pour la guerre, c’était une leçon d’humilité. J’ai beaucoup de regret à l’idée de quitter ces gens-là », affirme M. LaBarre.

Les membres et les vétérans ont été transférés à une autre légion ou à son chapitre provincial. M. LaBarre soutient qu’il y a toujours possibilité de relancer la filiale chamblyenne si des personnes veulent s’impliquer.

« J’y participais depuis 27 ans. C’est comme perdre un ami ou un membre de la famille. » – Yves LaBarre

Implication dans la société

La Légion royale canadienne était derrière l’organisation annuelle de festivités pour la fête du Canada et aussi pour le jour du Souvenir.

Cette année, M. LaBarre ira porter une couronne au parc des Vétérans, le 11 novembre. Il invite la population à aller s’y recueillir en mémoire de ceux qui se sont battus au front pour protéger le pays. L’ancien président a également demandé à la Ville de mettre son drapeau en berne.

La légion s’impliquait aussi au sein des cadets de Chambly et de Marieville, ainsi qu’auprès de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu. Elle aidait aussi financièrement des organismes tels que le hockey mineur, les Chevaliers de Colomb et la Maison Simonne-Monet-Chartrand.

Le président a également tenu à remercier les bénévoles qui se sont impliqués ainsi que les élus.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires