Une entrepreneure contribue au Noël de Sainte-Justine

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Une entrepreneure contribue au Noël de Sainte-Justine
Accompagnés de Mariloup Wolfe, des bénévoles ont distribué les trois cents cadeaux faits à la main par cent artisans. (Photo : courtoisie)

Éliane Dion-Saindon, propriétaire de l’entreprise La Petite Cabane, située à Chambly, fait partie des cent artisans québécois qui se sont ralliés afin d’alléger les Fêtes des familles qui passeront cette période à l’hôpital Sainte-Justine.

Mme Dion-Saindon développe des solutions aidant à organiser et à désencombrer le quotidien, qui contribuent à diminuer la charge mentale, en produisant ce qu’elle nomme des Range-tout muraux.

« Dans mon entourage, les enfants que je côtoie sont en bonne santé physique et mentale. Il est primordial que tous les enfants grandissent en santé. C’est injuste et incompréhensible que ces familles vivent cela. J‘ai été immédiatement interpellée quand Vanaëlle m’a contactée. »

Vanaëlle Atzenhoffer est l’instigatrice du projet, ayant réuni les cent artisans. Elle est également la maman de la petite Amy, 4 ans, en rémission d’une leucémie myéloïde aiguë. Il y a deux ans, la famille a dû se contraindre à passer les Fêtes à l’hôpital Sainte-Justine. Cette année, la mère de famille veut faire la différence chez les familles hospitalisées.

« Nous sommes passés par là et nous savons ce que vivent ces familles. J’ai sollicité des artisans au sein de groupes Facebook et la réponse a été très bonne », explique Mme Atzenhoffer.

« C’est injuste et incompréhensible que ces familles vivent cela. » – Éliane Dion-Saindon

Pour l’occasion, cent artisans ont créé et donné plus de trois cents cadeaux faits à la main pour remettre aux familles.

Contribution de Mariloup Wolfe

En 2017, Amy était la porte-parole du Grand Sapin de Sainte-Justine. C’est à ce moment que la famille d’Amy a fait la rencontre de la réalisatrice et comédienne Mariloup Wolfe, venue prêter main-forte en guise de personnalité publique. Une connexion s’est alors créée entre Amy et Mme Wolfe.

« Avec son empathie et son énergie, Mariloup a su nous remonter le moral lorsqu’on en avait le plus besoin. Elle a gentiment accepté de collaborer avec nous au projet de cette année », décrit élogieusement Vanaëlle Atzenhoffer.

En compagnie de Mme Wolfe, une équipe de bénévoles a visité, le 21 décembre, les corridors des départements de Sainte-Justine tels que cancérologie, soins intensifs, grossesses à risques, néonatalogie, trauma, etc.

« Par ces visites et ces cadeaux, on souhaite aussi donner de l’amour, du courage et du positivisme aux mamans qui vivent des difficultés reliées à la maladie de leurs enfants; elles s’oublient souvent durant l’épreuve. C’est également une façon de démontrer le talent et l’altruisme de nos créateurs québécois », complète la mère d’Amy, dont les suivis se poursuivent de façon encourageante tous les quatre mois.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de