Une carte de Noël pour les bénévoles de Chambly

Photo de Chloé-Anne Touma, Initiative de Journalisme local
Par Chloé-Anne Touma, Initiative de Journalisme local
Une carte de Noël pour les bénévoles de Chambly
La Ville de Chambly a fait appel à l’artiste locale France Rondeau pour concevoir une carte de souhaits. (Photo : courtoisie)

France Rondeau est une artiste chamblyenne qui aime s’impliquer bénévolement auprès de sa communauté. Sa dernière réalisation à faire jaser est une carte de souhaits, envoyée à plus de 1200 personnes.

Lorsque la Ville de Chambly lui a proposé de réaliser la carte de bons vœux pour Noël qu’elle enverrait en guise de remerciements à ses bénévoles, France ne s’est pas fait prier. « Ça me parle car je fais beaucoup de bénévolat, notamment pour l’organisme POSA Source des Monts, et au sein du comité de parents Bémol de l’École Secondaire Ozias-Leduc, en m’impliquant tant sur le plan artistique qu’en service communautaire. »

Un concept songé

Elle a d’abord soumis un croquis à la Ville, qu’elle se remémore avec amusement. « C’était différent du résultat final, mais j’ai dit, ‘ayez de la vision’, et ça a plu. » Pour Mme Rondeau, le dessin de la carte évoque le fait « de donner sans attendre en retour. Ça illustre l’idée de donner du  temps, ce dont on manque, mais que l’on donne quand même par amour, et parce qu’on en a envie. Peu de gens ont autant de bonté. »

« Ça illustre l’idée de donner du  temps, ce dont on manque, mais que l’on donne quand même par amour. » – France Rondeau

Une touche-à-tout

France se décrit comme une artiste « multidisciplinaire ». Celle qui a fait son entrée de jeu dans les arts visuels en dessin, a commencé crayon de plomb et fusain en main, avant de s’orienter aussi vers la peinture, un « médium » qu’elle dit avoir sollicité « sur le tard » pour créer, bien qu’elle y consacre de son temps depuis une vingtaine d’années déjà.

France a un style très précis et découpé, dont les couleurs et les contours prononcés font ressortir les reliefs et jeux de lumière. Elle se dit « fan de tout ce qui est géométrique », et cela se devine dans chacune de ses œuvres au style bien marqué. « Je me base notamment sur le cubisme synthétique du peintre français George Braque. »

Ayant plus d’une corde à son arc, l’artiste professionnelle des arts visuels, s’adonne aussi à faire de la musique au sein du groupe de rock Mastoc depuis plusieurs années. Récemment, elle explore un style plus folk-blues francophone. « J’écris les paroles et compose la musique. » Son dernier projet musical, entamé en janvier, a été freiné par la pandémie.

Mme Rondeau jongle aussi avec son travail de graphiste et sa vie de famille. Lorsqu’elle le peut, elle trouve le temps de faire des expositions d’envergure, comme elle en fait à la Galerie de Miss Rey à Chambly. Elle continuera d’explorer de nouveaux médiums et façons d’exprimer son intérêt pour les arts multidisciplinaires au cours de la prochaine année.

Question aux lecteurs :

Connaissez-vous quelqu’un qui s’implique de façon remarquable au sein de sa communauté ?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires