Robin-Joël Cool reçoit une bourse pour composer

Par Martine Veillette
Robin-Joël Cool reçoit une bourse pour composer
Viviane Audet et Robin-Joël Cool, du groupe Mentana. (Photo : courtoisie - Marjorie Guindon)

L’artiste résidant à Richelieu, Robin-Joël Cool, bénéficie d’une aide financière précieuse qui lui permettra de se consacrer à son groupe Mentana et de contribuer à l’essor artistique de la Ville de Richelieu.

Il a obtenu la somme de 10 000 $ du programme de partenariat territorial de la Montérégie-Est, chapeauté par le Conseil des arts et des lettres du Québec. La moitié de ce montant provient de la MRC de Rouville, l’autre moitié du CALQ. Ce montant lui permettra de concentrer ses énergies en début d’année pour l’écriture et la composition de nouvelles chansons pour son groupe folk anglophone, Mentana. Le projet comprend aussi d’explorer la nouvelle fonction du centre communautaire à Richelieu, soit la scène qui permet maintenant d’y présenter des spectacles.

Celui qui évolue comme comédien et comme compositeur de musique pour le théâtre et la télévision se réjouit de pouvoir travailler sur ses propres projets. « C’est rare qu’on a l’opportunité de consacrer notre temps à nos projets. Avec le travail et la vie de famille, c’est parfois difficile », indique-t-il.

Cette bourse lui permettra donc de composer les chansons qui feront partie du second album de Mentana avec la maison L-A Be (Let Artist Be) de Louis-Armand Bombardier.

Robin-Joël Cool, originaire du Nouveau-Brunswick, est le parolier et le compositeur du groupe, qui est aussi composé de sa conjointe Viviane Audet, de Yannick Parent, résident de Chambly, de Jonathan Fournier et Pablo Seib, de Montréal.

Il compte prendre trois mois pour se pencher sur le projet. Des chansons, déjà dans son collimateur, mûrissent peu à peu. Il s’agira du second album du groupe en dix ans. « C’est une aventure de longue haleine. Certains bands composent en un an ou deux. Nous, on prend notre temps. On veut des textes matures et on ne fait pas seulement Mentana », indique M. Cool.

« On veut rayonner chez nous » – Robin-Joël Cool

Le groupe est davantage connu à l’étranger, notamment en Allemagne, où il avait fait l’objet d’un documentaire. « Quand c’est sorti, on est devenu numéro un en Allemagne. Il y a eu un gros buzz. Ça nous a donné une belle visibilité en Europe », explique-t-il.

Avec ce nouvel album, Mentana aimerait davantage pousser au Québec et s’ouvrir à la francophonie. « On veut rayonner chez nous », soutient l’artiste.

Salle à Richelieu

Après la création du nouvel album, le groupe produira un spectacle au centre communautaire à Richelieu. M. Cool aimerait l’offrir gratuitement, mais des détails sont encore à régler. « On n’a jamais joué à Richelieu », indique-t-il. Le groupe a joué lors de l’ouverture du Pôle culturel de Chambly.

Il effectuera aussi une résidence dans cette salle située dans le centre communautaire. Pendant ce temps, il en profitera pour expérimenter différentes techniques.

De plus, au cours de la prochaine année, il travaillera de concert avec la Ville pour voir les options qu’offre le centre communautaire. Ce dernier a été rénové et inauguré au début de 2019. Une scène y a été intégrée afin de présenter des spectacles intimes. « On veut voir ce qui est offert dans les villes avoisinantes et voir ce qui manque pour proposer une programmation », relate-t-il.

Le couple est impliqué dans sa municipalité depuis quelque temps. Ils ont notamment été le parrain et la marraine des festivités entourant les 150 ans de Richelieu. « C’est le fun de partager ça avec les citoyens de Richelieu », dit-il.

2020

Au cours des prochains mois, en plus de composer ses musiques, il sera occupé avec la pièce de théâtre Les Plouffe, présentée au Théâtre du Trident, à Québec. Il a composé la musique avec sa conjointe et y interprète un rôle. La pièce sera aussi présentée à Montréal en septembre.

Ils composeront aussi la musique d’un documentaire, qui se nomme Passage. Il relate le passage de l’adolescence à la vie d’adulte. Le couple est aussi parent d’un petit garçon. « On est bien occupés », conclut-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de