La Voix : Une aventure très satisfaisante pour Jordan Lévesque

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
La Voix : Une aventure très satisfaisante pour Jordan Lévesque
(Photo : OSA IMAGES ET TVA)

Jordan Lévesque, enseignant en musique à l’école Sainte-Marie à Chambly, s’est incliné en quart de finale à la populaire émission La Voix. Son parcours a été « très satisfaisant » pour lui.
D’emblée, il affirme en retirer beaucoup de positif. « Ça a été une expérience enrichissante. J’ai fait des rencontres de qualité et vécu des expériences de scène vraiment inoubliables », dit-il.
Le chanteur se réjouit et s’est même dit surpris de s’être rendu aussi loin dans l’aventure. « Seulement d’avoir reçu l’appel après les préauditions pour aller à l’audition à l’aveugle, j’étais satisfait. J’avais bon espoir qu’au moins un coach se retourne (les quatre se sont finalement retournés presque simultanément). De me rendre jusqu’aux directs, ça m’a surpris. J’ai des amis qui l’ont fait et ils avaient été éliminés avant », raconte le chanteur.
Celui qui a interprété What Hurts the Most, le 21 avril en direct, a obtenu le score de 57, soit 32 points de son coach Marc Dupré et 25 du public. Il a été devancé par Rick Pagano, qui a obtenu la note de 103. M. Lévesque avoue franchement qu’il savait qu’en se présentant contre ce dernier, ses chances étaient minces de passer à l’autre étape.
« Au début, j’étais déçu (de sa note), mais j’ai pris du recul. J’avais espoir de mettre la compétition plus serrée. Il a toute une machine qui le pousse. Il est semi-connu et a beaucoup plus d’abonnés que moi sur les réseaux sociaux. Mes chances de passer étaient nulles, j’avais ma petite idée », indique le chanteur originaire de Baie-Comeau. Il précise que Rick Pagano possède une « aura de rock star » et qu’« il mérite ce qui lui arrive ».
M. Lévesque ajoute que la pression n’était pas la même lors des présentations en direct que celle vécue lors des émissions enregistrées avant les Fêtes et diffusées en février et mars. « Il y a une pression supplémentaire en direct quand tu sais que tu te produis devant des millions de téléspectateurs. Il y avait quelque chose de spécial et de la frénésie les journées avant », indique-t-il.

« Ça a été une expérience enrichissante. J’ai fait des rencontres de qualité et vécu des expériences de scène vraiment inoubliables. » – Jordan Lévesque

Apprentissages

L’enseignant en musique souligne ne pas avoir appris dans le domaine du chant au cours de son passage à La Voix. « Vocalement, ce n’est pas la place où j’ai appris. J’avais déjà un bagage de cours de chant », dit-il.
Cependant, du côté scénique, il a pris beaucoup d’expérience. « Je ne me suis pas produit sur scène devant autant de personnes souvent. Ça apporte plus de visibilité », affirme-t-il.

Enseignement

Pour pouvoir participer aux émissions en direct, le chanteur a dû s’absenter de son travail; en tout, trois semaines. En plus des répétitions, il s’est aussi accordé une semaine de repos avant de retourner enseigner.
Il partagera certainement son expérience avec ses élèves. « Ça impressionne un peu », dit-il. Par contre, il ne croit pas que l’aventure changera sa pédagogie.
Il ne compte pas cesser d’enseigner malgré sa participation à l’émission de chant. « Je vise un équilibre entre chanter et enseigner. J’aime enseigner, ça m’apporte autre chose que chanter sur scène », indique M. Lévesque.
Celui qui déménagera prochainement à Marieville ne sait toujours pas où il enseignera l’an prochain. Il aimerait bien revenir à Chambly.

Spectacles

M. Lévesque ne sait pas encore s’il fera partie des candidats présents lors de la tournée de spectacles La Voix expérience, qui sera présentée en août et en septembre à Québec et à Montréal.
Ceux qui veulent le suivre pourront le voir lors de la finale de l’émission La Voix, le dimanche 5 mai. Les 24 finalistes ayant participé aux émissions en direct y seront réunis. Il chantera notamment la chanson d’équipe avec le membre honorable.
Plusieurs spectacles en solo sont prévus à son horaire durant l’été. Principalement dans sa région natale. Sa participation lui a valu un certain engouement, surtout à Baie-Comeau. « Ce n’est pas fou, mais il y a de l’intérêt », souligne-t-il.
Le chanteur ajoute que le plus proche de Chambly sera lors d’un festival au Lac Brome en juillet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de