Un vestiaire 100 % féminin pour l’Association de hockey mineur de Chambly

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Un vestiaire 100 % féminin pour l’Association de hockey mineur de Chambly
L’aréna Robert-Lebel inaugurera, le 24 septembre, son premier vestiaire exclusivement féminin. (Photo : archives)

L’Association de hockey mineur de Chambly inaugurera, le 24 septembre, l’ouverture d’un vestiaire dédié aux athlètes féminines.

L’aréna Robert-Lebel permettra aux filles/femmes athlètes d’avoir leur vestiaire. « Elles pourront se changer sans crainte ni gêne à l’abri des regards », d’indiquer le club.
Ce vestiaire sera disponible pour l’ensemble des athlètes féminines qui voudront en profiter, y compris l’équipe adverse. « À l’entrée des deux établissements, une banderole informera nos jeunes athlètes, une affiche sur la porte des deux établissements pour que les chambres soient bien identifiées, et à l’intérieur de celles-ci nous installerons une banderole avec des citations et une place pour que les jeunes athlètes puissent y laisser leurs marques d’encouragement pour les générations futures. De plus, nous embellirons aussi deux autres chambres de ces banderoles inspirantes », d’indiquer le vice-président de l’Association, Bruno Charland.

Le club souhaite créer une différence pour les futures générations et ainsi s’assurer que les filles/femmes athlètes trouvent leur place dans leur groupe de sport. « Nous avons une trentaine de joueuse de 5 à 21 ans dans notre association. Le hockey, c’est un sport qui nécessite beaucoup d’énergie et donc, qui fait transpirer. Aussi, ce sport nécessite d’avoir tout un équipement qui nous oblige à nous changer. Il peut arriver que les filles et même les garçons soient gênés dans des vestiaires mixtes. »

« Il peut arriver que les filles et même les garçons soient gênés dans des vestiaires mixtes. » – Bruno Charland

Le vestiaire numéro 5
D’où l’idée de réserver le vestiaire numéro 5, celui laissé vacant par l’équipe du junior AAA qui ne réside plus à Chambly, lorsque des filles jouant au hockey sont attendues.
« Nous avons estimé qu’il était important de réserver un espace aux athlètes féminines. Bien évidemment, ce vestiaire féminin n’est pas obligatoire pour les filles, qui pourront prendre le vestiaire de leur choix, mais le vestiaire numéro 5 sera par contre exclusif au secteur féminin. Chambly et les équipes adverses pourront l’utiliser », de préciser M. Charland.

Le choix du vestiaire numéro 5 s’est fait car c’est le seul qui n’est pas adjacent à un autre vestiaire. Il est totalement indépendant. « Les gérants et les entraîneurs continueront bien sûr à assurer la surveillance de ce vestiaire et des autres. »
C’est un accueil très positif qu’a reçu le projet auprès des joueuses et de leurs parents, qui ont été sondés par l’Association. « Il faut dire que les filles, avant, pouvaient se changer dans les toilettes, à l’infirmerie ou encore dans le placard à balais du concierge. Forcément, ce ne sont pas les endroits les plus adéquats. »

Intégration
La mixité dans les vestiaires de hockey pouvait être la cause d’exclusion de filles dans certaines équipes mixtes. Une chose que ne voulait pas voir à Chambly l’Association de hockey mineur. « On peut voir sur les réseaux sociaux que des filles sont refusées dans des équipes masculines pour une question de vestiaire. Pourtant, elles sont de plus en plus présentes dans le monde du hockey. »

Le projet de ce vestiaire exclusif au secteur féminin est né avant que les scandales ne surgissent à Hockey Canada. « Nous sommes très soucieux sur les questions de sécurité. L’an dernier, par exemple, j’ai vérifié les antécédents judiciaires de 300 personnes du club », indique M. Charland, qui tient à rappeler que le travail de Caroline Dauplaise, une bénévole du club, « a été d’un apport précieux. Elle a porté ce projet à bout de bras pour qu’il se réalise ».

Le vestiaire devait être inauguré plus tôt, mais la COVID-19 a retardé le rendez-vous, qui se tiendra bien, cette fois, le 24 septembre. Des discussions sont encore en cours pour que la même initiative se fasse à l’aréna Isatis. « On espère une même conclusion », de souhaiter M. Charland.
Rappelons que l’Association de hockey mineur de Chambly compte 700 membres.

Partager cet article