Un rêve qui devient réalité pour Marie-Pier Coulombe

Un rêve qui devient réalité pour Marie-Pier Coulombe

HOCKEY. À 17 ans, la gardienne de but Marie-Pier Coulombe réalise un rêve en étant sélectionnée pour disputer le Championnat mondial de hockey sur glace féminin des moins de 18 ans de l’International Ice Hockey Federation (IIHF), du 8 au 15 janvier 2016 à

« C’est une fierté, une très belle expérience que j’ai la chance de vivre, c’est un moment vraiment inoubliable », sourit la native de Carignan au milieu de ses préparatifs pour un pré-camp d’entrainement à Ottawa le 30 décembre.

Sélectionnée dans l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans, la Carignanoise raconte un processus de sélection long et usant. « Ça a commencé cette année en mai avec des tests physiques, puis d’autres tests spécifiques aux gardiennes de but ont suivi en juin ».

Un troisième test de sélection se tient en août, toujours aussi stressant pour Marie-Pier. « Les sélectionneurs nous rencontraient dans un hôtel. Celles qui n’étaient pas retenues reprenaient l’avion et rentraient chez elles, les autres étaient envoyées dans une pièce et félicitées ». Ce n’est qu’au début du mois de décembre que la gardienne apprend sa sélection définitive.

Tout n’est pas pour autant joué pour la Carignanoise, qui devra faire ses preuves lors du pré-camp d’Ottawa (du 30 décembre au 5 janvier). « Nous sommes trois gardiennes à être sélectionnées, on va se battre pour avoir notre place, parce la titulaire n’est pas encore choisie ».

Gardienne de but dans l’âme

Marie-Pier Coulombe attrape le virus du hockey à l’âge de 9 ans, lorsqu’elle assiste aux matchs de son frère à peine plus âgé. « C’est lui dans le fond qui m’a initié au jeu, j’ai même joué dans son équipe deux ans de suite ». Le poste de gardienne de but l’attire immédiatement.

« C’est particulièrement les goals et leur équipement qui m’intéressaient, c’était très impressionnant pour moi de les voir ». Après plus de huit ans à jouer dans des équipes masculines, Marie-Pier doit se résoudre en 2014 à intégrer une équipe féminine. « Je voulais continuer avec les gars le plus longtemps possible, jouer avec des filles n’était pas dans mes plans. Mais à force j’ai vu les portes se fermer parce que je n’étais pas assez forte physiquement ou assez grande, raconte-t-elle. Les portes du féminin se sont alors ouvertes, et j’ai eu beaucoup d’opportunités ».

La Carignanoise fait ainsi partie depuis un an de l’équipe de hockey des Titans de Limoilou, qui se classe parmi les meilleures équipes collégiales au Québec.

Savoir s’adapter

« Il y a eu beaucoup d’adaptations à faire pour moi dans la dernière année », confie Marie-Pier, qui a dû apprendre un nouveau jeu, les hockeys masculins et féminins étant bien différents. « Les gars souvent ils vont jouer mais plus rapidement, ils se posent moins de questions. Les filles développent davantage les jeux de passes. Mais du côté physique, force, vitesse, c’est sûr que les gars ont un step en-haut des filles », note la gardienne.

Celle qui fait aujourd’hui la fierté de sa famille rêve de représenter le Canada aux Jeux olympiques. Sa sélection au Championnat mondial de hockey sur glace féminin des moins de 18 ans en représente une belle étape.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires