Un rendez-vous pour aider les personnes vivant avec le TDAH

Un rendez-vous pour aider les personnes vivant avec le TDAH

Une première édition du salon TDAH se déroulera à Chambly le 17 janvier. Ce sont près d’une dizaine d’exposants qui seront réunis pour offrir des ressources aux personnes touchées de près ou de loin par le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hy

Ce salon est une initiative de Nathalie Beaulieu, une résidente de Terrebonne qui a vécu des expériences relatives au TDAH autant dans les domaines professionnels que personnels. Ayant été enseignante, la réussite scolaire des jeunes atteints de ce trouble était une préoccupation importante pour elle et c’est pourquoi elle a organisé le 27 septembre, soit peu de temps après la rentrée scolaire, un premier rassemblement sur le TDAH à Mascouche.  Celui-ci visait à mettre des ressources de proximité à la disposition autant des parents que des professionnels.

Mme Beaulieu a ensuite eu le désir de renouveler l’expérience, mais en ne se limitant pas aux villes avoisinantes de Terrebonne. Elle a donc trouvé des exposants dans la région, dont Hyper-Lune à St-Hubert. Cet organisme spécialisé dans le soutien aux familles et aux adultes vivant avec le TDAH dessert aussi le territoire de Chambly.

La fondatrice du salon TDAH souhaitait toutefois diversifier les exposants. «Je voulais aller plus loin que les ressources liées à ce trouble et voir ce qui pouvait aider dans les différentes sphères quotidiennes comme l’alimentation et la gestion du stress», affirme-t-elle.

Nathalie Beaulieu a ainsi trouvé plusieurs services pouvant avoir un impact sur l’amélioration de la vie quotidienne des personnes touchées par le TDAH. À Chambly, l’Appui-Tête, un centre d’apprentissage spécialisé qui inclut l’aide aux devoirs et l’orthopédagogie, ainsi que la Clinique de réadaptation feront partie des exposants.

De plus, Mme Beaulieu sera elle-même exposante puisqu’en tant que massothérapeute, elle offre une formation parent-enfant. «De petites interventions peuvent changer le comportement. J’utilise les bienfaits du massage pour aider les personnes vivant avec le TDAH. Par exemple, il réduit le stress et améliore la relation entre le parent et l’enfant», explique-t-elle.

La fondatrice du salon TDAH espère que celui-ci permettra de faire connaître aux visiteurs les ressources à proximité de chez eux, de les sortir de l’isolement et de rallier la communauté.

«Ce que je veux que les gens retiennent de ce salon, c’est que nous avons tous des forces et des faiblesses. Si nous arrivons à contrer nos faiblesses, nous pouvons nous concentrer sur nos forces», conclut-elle.

Les personnes intéressées à participer à l’activité sont attendues à la Salle des Aînés de 9h à 17h. Un montant de 5$ sera demandé aux personnes de plus de 12 ans pour accéder au site.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires