Un quatre-roues coule dans la rivière Richelieu

Un quatre-roues coule dans la rivière Richelieu

ACCIDENT. Malgré les températures froides de ces dernières semaines, il reste dangereux de s’aventurer sur les eaux de la rivière Richelieu. À Carignan, un conducteur de qutre-roues l’a appris à ses dépens.

Une balade a mal tourné le 22 janvier dernier pour un conducteur de quatre-roues dont le véhicule s’est retrouvé submergé par les eaux, en face de l’île Goyer. «Le conducteur a juste eu le temps de se sauver en laissant l’engin», rapportent les Robert, dont la maison donne sur les rives de la rivière Richelieu.

Si le motoneigiste s’en est sorti sain et sauf, il n’en est pas de même pour son véhicule, dont une partie dépassait des glaces lors de la visite du Journal de Chambly sur les bords de la rivière.

Le propriétaire de l’engin, après de multiples tentatives, a pu le récupérer avec l’aided’amis, selon des témoignages.

Interrogée, la Régie de police a déclaré ne pas être au courant de l’incident.

Les cours d’eau ne sont pas sécuritaires

Le président du club de Motoneige du Centre de la Montérégie Donald Viens s’est dit surpris d’une telle mésaventure et de l’audace du conducteur.

«Pour aller sur la rivière, il faut se rendre où c’est balisé. Là, l’épaisseur de glace est vérifiée toutes les semaines», avance-t-il.

S’il n’y a pas de balises, comme c’est le cas sur la rivière Richelieu, Donald Viens conseille très fortement de ne pas circuler, «surtout cette année, il n’y a pas de chance à prendre. Il fait froid, mais pas assez pour que ça gèle profondément».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires