Un photographe passionné de sa ville

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Un photographe passionné de sa ville
Mathieu Pratte est un passionné de la photo et de Chambly. (Photo : courtoisie - Mathieu Pratte)

CHAMBLY. Mathieu Pratte, résidant de Chambly, met la beauté de sa ville natale en avant-plan dans ses photos, particulièrement le bassin.

Le Journal a posé quelques questions au photographe derrière la page Facebook Chambly Photos.

Quand avez-vous commencé la photographie et pourquoi?

« On peut dire que j’ai commencé véritablement la photographie il y a cinq ans. J’ai toujours aimé les belles images, mais aussi celles qui venaient me parler et me raconter une histoire. Je considère que c’est une forme d’art qui peut véritablement véhiculer nos émotions. Ma passion s’est véritablement développée avec le temps. Aujourd’hui, je peux dire que j’en mange! »

Quel est votre parcours?

« Je n’ai pas du tout étudié l’art ou la photographie à l’école. Je viens du milieu de l’hôtellerie, où j’ai travaillé pendant près de dix ans. J’ai travaillé parallèlement à la ferme Guyon, à Chambly. J’y travaille encore. Je m’occupe de la ferme pédagogique. Je prends soin des animaux et prends un grand plaisir à les photographier. J’ai eu la chance, par le passé, d’avoir des employeurs qui m’ont laissé cette liberté de pratiquer la photographie dans leur entreprise. Aujourd’hui, avec la Chambre de commerce du Bassin de Chambly, j’ai la chance de participer au projet ‘’ Pensez Local. C’est Génial! ‘’. Je fais des reportages chez les commerçants de Chambly afin de les faire connaître par mes photos et mon expérience client. »

Quel est votre démarche derrière vos photos?

« Je souhaite faire découvrir ou redécouvrir Chambly aux gens… montrer du beau dans la ville, là où il y en a peut-être moins en général. Aussi, peut-être, saisir les moments que certains n’ont pas eu la chance de capter et leur donner ce cadeau en images. Les gens sont fiers de leur ville et ils aiment la regarder et la partager avec les autres. »

Pourquoi avoir créé la page Chambly Photos?

« Au début, les gens de mon entourage me disaient que je faisais de belles photos. Ils me conseillaient de créer un portfolio ou une page Facebook. En rassemblant les quelques photos que j’avais pour faire ma page, j’ai réalisé que la majeure partie des photos étaient de Chambly. J’ai toujours eu un fort sentiment d’appartenance pour ma ville. J’y habite d’ailleurs depuis ma naissance, depuis maintenant 34 ans. Aujourd’hui, ça me fait réaliser que j’ai créé cette page non seulement pour la passion de la photo, mais aussi pour le lien étroit et précieux avec la communauté de la page. J’ai un réel plaisir à répondre à leurs commentaires. »

Que préférez-vous photographier?

« Tout! Je dirais, en ce qui concerne la page de Chambly Photos, que ce sont souvent des éléments qui se rattachent à la nature, à l’architecture et à l’histoire de la ville. Je crois que lorsqu’on aime photographier, on ne se limite pas en termes de sujets. »

Qu’est-ce qui différencie vos photos?

« Je me suis déjà fait dire un jour par quelqu’un ‘’ J’essaie de trouver ton style de photographie ‘’. Peut-être parce que j’essaie différentes techniques et que je ne veux pas me limiter. J’aime explorer et découvrir de nouvelles techniques. »

Qu’aimez-vous des décors de Chambly?

« Évidemment, j’adore l’architecture de la ville, qui est en partie ancienne. Mais la plus grande chance, je crois, que nous avons pour faire de magnifiques photos, c’est le bassin. C’est comme un grand miroir qui nous donne une réflexion de la lumière pour amplifier la beauté des levers et des couchers de soleil. J’aime certains secteurs de la ville, particulièrement ceux où la végétation est plus abondante.
J’ai aussi créé une nouvelle page avec André Bujold, un biologiste de Chambly. La page se nomme Nature Chambly. Elle a pour but d’informer les gens sur les milieux naturels, les milieux humides et les boisés de la ville de Chambly et de ses environs. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de