Un pékan dans les rues de Chambly

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Un pékan dans les rues de Chambly
Le pékan est un mammifère présent en Montérégie. (Photo : Sépaq )

Un citoyen de Chambly a vu hier matin un pékan traverser la rue. Ce mammifère, de plus en plus vu en Montérégie, peut s’attaquer à certains animaux domestiques.

Mario Laliberté demeure sur la rue Breton à Chambly. « Ce matin (le 30 janvier), j’ai vu un pékan traverser la rue Salaberry, cent mètres à l’ouest de la maison informatique. Il y a beaucoup de lièvres dans le quartier, mais aussi des chats en liberté. Chaque matin, je sors mes deux teckels, dont un miniature. Un pékan n’en ferait qu’une bouchée, même chose pour un chat! », a-t-il indiqué au Journal de Chambly.

M. Laliberté est un chasseur et a déjà vu dans les bois, alors qu’il était à l’affût pour chasser le chevreuil, des pékans. Il est formel sur ce qu’il a vu. « C’est la première fois que j’en vois un en pleine rue à Chambly. Au début, je n’y ai pas cru. Je pensais que c’était un raton laveur, mais non, il s’agissait bien d’un pékan. »

Il est fort possible que M. Laliberté ait bel et bien vu un pékan, car ce prédateur de la famille des martres a déjà été aperçu dans la région. En 2012, un citoyen en avait même retrouvé un mort sur sa ferme aux limites de Carignan et de Saint-Hubert. À Rougemont, Nature action Québec indique clairement qu’au mont Rougemont, le pékan fait partie de la biodiversité du paysage avec d’autres espèces de mammifères comme le cerf de Virginie, le coyote ou encore le renard roux.

« C’est la première fois que j’en vois un en pleine rue à Chambly. Au début, je n’y ai pas cru. Je pensais que c’était un raton laveur, mais non, il s’agissait bien d’un pékan. » – Mario Laliberté

Présent en Montérégie

Le pékan est un prédateur de la famille des martres. Selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, il peut atteindre une longueur de 120 cm, pour le mâle, et son poids peut aller jusqu’à 5,5 kg. Il a une fourrure gris pâle à noir. Le pékan a des pattes courtes et grosses, des griffes acérées et une longue queue touffue et pointue.

Très rapide, en automne et en hiver le pékan mange des lièvres et de petits mammifères. Il ajoute de petits fruits et des insectes à son menu durant l’été. Il peut aussi se nourrir de carcasses. Il est l’un des rares prédateurs à pouvoir s’attaquer au porc-épic. Il peut également s’attaquer à des animaux de compagnie, comme des chats, ou encore entrer dans les poulaillers.

Le pékan serait d’ailleurs de plus en plus présent en Montérégie, mais il n’y a pas de recrudescence selon Nature action Québec. « On le voit en forêts mais rarement dans les villes », conclut l’organisme.

Question aux lecteurs : Avez-vous déjà vu un pékan dans votre ville?

Partager cet article

21
Laisser un commentaire

avatar
19 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
21 Auteurs du commentaire
NancyClaire Tessiermarie-claireLise OuimetAnthony Kelso Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
newestplus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
José
Guest
José

Ma mère en as 1 qui rôde autour de chez elle depuis un on bout à carignan sur le chemin st Thérèse et moi j habite st jean et il y’a trois semaine y’en a un qui a traversé la cour puis la rue

ronald lamoureux
Guest
ronald lamoureux

mon voisin la vue hier matin et j ai remarquer que il as des chats qui sont chez moi et les voisin que on voit plus chez moi dans la cour

sophie armand
Guest
sophie armand

Le printemps dernier, il en est passé un blessé derrière chez moi il a déterrer une carcasse dans le champs derrière la maison( rang de la savane) j’ai sortie les jumelle pour l’observer car je n’avait jamais vue cet animal avant au début je pensait à un coyotte. Merci beaucoup pour cet article

Marie-Claude
Guest
Marie-Claude

Oui, mon chat a été victime le 6 oct dernier. Il a été littéralement battu à mort. Dans ma cours, pas loin du poste de pompier a Chambly.

Bblyne
Guest
Bblyne

Oui chez moi en Montérégie… vu sur la caméra de chasse… entre ste-clotilde et hemmingford…

Marie Tessier
Guest
Marie Tessier

oui et tous nos chats (4) et ceux des voisins ont disparu ainsi que les moufettes, écureuil etc. Je demeure a St-Casimir Cté Portneuf il y a de ça une dizaine d’année Puis l’année d’après mon neveu a vu son coin de chasse nettoyer des petits animaux par un Pékan il est du secteur de la Beauce

Nadine
Guest
Nadine

Si il est dans notre court on fait quoi?

Pierre Boisvert
Guest
Pierre Boisvert

Appelle la ville et ne te met pas dans son chemin , il est assez dangereux quand il est mal pris !!!

Sionna
Guest
Sionna

Manque de territoire et nourriture Pauvre bête 😔

Jacqueline smithbarker
Guest
Jacqueline smithbarker

j’habite Brownsburg dans le forêts et j’ai entendu et vu des peckans. Ils cries quand il tue c’est très epeurants d’entendre. On a eu un wolverine il y a3 ans qui a tué des chiens chevreuil chats tous pendants 3 semaine. Je l’ai vu chez ma voisine je pensait un oursons. La faune à dit s’ils sont protégé. C’était l’enfers ici.
Je sais que nous sommes dans les bois, mois je suis une fille de Montréal d’origine.
Alors non je ne juge pas la nature mais je me méfie et respecte.

Linda r
Guest
Linda r

J’ai déjà frappé un pékan qui traversait la rte 131 St Jean matha il y a 3 ans mais je ne savais pas que c’était un pékan

Fabienne Husson
Guest
Fabienne Husson

Cela fait plusieurs années, mais il y’en a un qui a traversé notre cours et il a été entendu régulièrement pendant quelques années dans le quartier, dans la campagne au nord d’Aylmer (Gatineau). J’ai d’ailleurs pu le prendre en photo et envoyer celle-ci à un spécialiste qui m’a confirmé que c’était un pékan.

Joey
Guest
Joey

Oui, mon trappeur en a pogner un sur ma terre a granby

Luc Brodeur
Guest
Luc Brodeur

Ils ont un tout petit cerveau qu’on peut voir sur la tarte du même nom.

lefebvre
Guest
lefebvre

s’il est chassé dans les bois il faut bien qu’il trouve un endroit où se nourrir,non?

Hélène Girard
Guest
Hélène Girard

Moi ste-cecile-de-milton . Le 25 déc 2019 Mon chien de 4lb 1/2 a été dévoré par un pékan. Il y a plein de trace dans le bois. Entre Granby et St-Hyacinthe.

Anthony Kelso
Guest
Anthony Kelso

Un Pékan.. je dirais carcajou… Les premières nations le nommait le diable. Lorsqu’il se trouvait sur le territoire les peuples des premières nations quittaient le secteur. Cet animal a peur de rien il peut même s’attaquer à l’être humain

marie-claire
Guest
marie-claire

Je viens d’aller voir sur Google: un pékan , un carcajou et un wolverine sont trois animaux différents mais de la même famille des mustélidés.

Lise Ouimet
Guest
Lise Ouimet

Et que faites-vous avec lorsque vous en trouvé Il ne sont pas nés pour rien.
.

Claire Tessier
Guest
Claire Tessier

Il y a un Pékan ce moment même il passe dans ma cours, 2 chats sont disparus, et plus d’écureuil ni d’oiseaux depuis 6 jours. Ste-Adele près de la rue Notre-Dame.

Nancy
Guest
Nancy

Dans ma cour hier soir ,je crois que c’est cet animal que j’ai vu partir après un de mes ratons laveurs qui viennent chaque soir. Sinon ,il est parti après un chat car peu de temps après j’ai entendu un chat se lamenter dans le boisé.