Marieville: Un pas de plus pour acheter l’aréna et effectuer des travaux

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Marieville: Un pas de plus pour acheter l’aréna et effectuer des travaux
(Photo : archives)

La Ville de Marieville souhaite emprunter près de 1,8 M$ afin de devenir propriétaire de l’aréna Julien Beauregard et d’y effectuer plusieurs travaux d’entretien.
Plusieurs rénovations sont nécessaires et « assez urgentes » pour assurer la pérennité de l’édifice, selon la mairesse Caroline Gagnon. « La maintenance du bâtiment a été négligée, comme les finances. Je l’avais déjà dit et je ne me suis pas trompée », affirme-t-elle.
La Ville a prévu plus de 215 000 $ afin d’y effectuer des travaux d’étanchéité du mur de béton adjacent à la patinoire, de réparation de la maçonnerie, de réfection des joints de scellement, de réfection du drainage de terrain, de remplacement des portes et fenêtres, de réfection de la toiture et diverses autres rénovations. Mme Gagnon ajoute que des améliorations sont également prévues dans les vestiaires, notamment que les douches et les toilettes seront changées.
Elle cite en exemple que l’eau entrait durant le week-end des 16 et 17 mars. Les pompiers ont été appelés et ont dégagé les drains sur le toit. « L’eau coulait sur la patinoire, il fallait régler le problème », soutient-elle.
La mairesse affirme que les travaux doivent être réalisés le plus rapidement possible. La Ville devra toutefois faire des appels d’offres et devenir officiellement propriétaire avant.
Du montant, 1,4 M$ est prévu pour payer la dette hypothécaire. La Ville dispose également d’une somme supplémentaire pour payer les imprévus.

« Le conseil espère que les citoyens sont d’accord avec ce projet. » – Caroline Gagnon

Approbation

Le conseil municipal a adopté un avis de motion le 12 mars et un règlement d’emprunt en séance extraordinaire le 19 mars. « On a fait une séance extraordinaire pour accélérer le processus », souligne la mairesse.
Avant de pouvoir obtenir cette somme, la Ville doit attendre l’aval du ministère des Affaires municipales et de l’habitation, ce qui peut prendre de quatre à six semaines, ainsi que celui de la population. Un registre sera ouvert le 26 mars et les citoyens qui s’opposent au projet pourront le signer. « Le conseil espère que les citoyens sont d’accord avec ce projet », affirme Mme Gagnon.
Rappelons que les membres du Centre sportif Rouville (CSR) ont voté majoritairement en janvier pour résilier l’acte de cession à la Ville.

Gestion

Aucune décision n’a encore été prise quant à la gestion de l’aréna lorsque la Ville en deviendra propriétaire. Les options sont toujours analysées. Cependant, la mairesse soutient vouloir continuer de travailler avec des bénévoles et souligne le travail du conseil d’administration.
« Ils ont fait un travail remarquable et ils travaillent fort. On leur doit beaucoup. J’aimerais avoir une formule où ils sont encore impliqués », dit-elle.
Les membres du C. A. du CSR multiplient les efforts, soutient-elle, pour louer des heures de glace durant l’été dans le but de rentabiliser l’établissement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de