Un partenariat renforcé entre la Maison Simonne-Monet-Chartrand et la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent

Un partenariat renforcé entre la Maison Simonne-Monet-Chartrand et la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent
Les agents sociocommunautaires Luc Roberge, Sonia Villiard, Francis Lepage, Éric Boulianne, Isabelle Kérouack et Jean-Luc Tremblay. (Photo : courtoisie)

Au cours des derniers mois, la Maison Simonne-Monet-Chartrand a travaillé en étroite collaboration avec des agents sociocommunautaires de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent afin de renforcer leur partenariat.

Quatre rencontres ont eu lieu au cours des mois d’avril et mai entre Hélène Langevin, la directrice générale de la Maison, et des employés de la Régie, majoritairement des patrouilleurs. Ces rencontres ont été planifiées par la section sociocommunautaire de la Régie de police et le capitaine Francis Lepage à la suite d’une initiative de la Maison SMC. Ces échanges visaient un partage d’informations cruciales quant au fonctionnement respectif des deux organisations, et ce, dans le but d’entretenir et de solidifier la relation mutuelle.

Dans le cadre de ces rencontres, des présentations ont été réalisées par la directrice générale pour rappeler des points de vigilance concernant le contexte particulier de la violence conjugale ainsi que pour faire un survol des différents services offerts par la Maison Simonne-Monet-Chartrand outre l’hébergement.

Il est important de souligner que la fuite de la relation ou la rupture avec un conjoint violent constituent pour la victime des facteurs de risque qui font bondir de 75 % la possibilité d’être blessée ou assassinée. « L’homme qui a une emprise depuis des années sur sa conjointe va utiliser tous les moyens à sa disposition pour conserver le contrôle. Il est donc primordial de maintenir une concertation exemplaire entre notre équipe d’intervenantes et les policiers afin que la transition jusqu’à l’arrivée de la femme au sein de notre ressource se déroule sans anicroche, avec un protocole bien établi », mentionne Hélène Langevin.

Maison Simonne-Monet-Chartrand

Depuis maintenant 35 ans, la Maison Simonne-Monet-Chartrand, située à Chambly, offre de l’hébergement sécurisé et du soutien aux femmes et aux mères victimes de violence conjugale ou vivant diverses difficultés.

Sa mission est d’accompagner ses utilisatrices afin qu’elles renouent avec leur potentiel et leurs habiletés à reprendre du pouvoir sur leur vie. Elle propose une offre de services diversifiée qui contribue à leur mieux-être et qui s’appuie sur la philosophie de la communication non violente et sur celle des rapports égalitaires.

La Régie intermunicipale de police dessert 17 municipalités, dont Chambly, Carignan, Richelieu et Saint-Mathias-sur-Richelieu. Un territoire de 742 km carrés comportant plus de 200 000 citoyens. La Régie est composée de plus de 200 policiers.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de