Un parc en l’honneur de Jacques-De Chambly

Par Annabelle Baillargeon
Un parc en l’honneur de Jacques-De Chambly

HISTOIRE. Dans le cadre des 350 ans de vie de Chambly, le maire Denis Lavoie a réalisé qu’aucun emplacement municipal n’était dédié au fondateur de la ville. La Ville a donc décidé de remédier à la situation, en nommant le parc Jacques-De Chambly.

« Si j’étais Jacques de Chambly, c’est ici que je viendrais pour contempler mon œuvre. Ce n’est pas le plus grand parc, mais c’est ici  que nous avons la vue la plus globale sur l’activité économique de la Ville et que l’on voit le mieux le fort », lance M. Lavoie lors d’une entrevue réalisée dans le parc riverain situé sur la rue Martel en direction de la rue Georges Pépin.

La Société d’histoire de la seigneurie de Chambly se réjouit également de cette nouvelle. La déléguée au comité de toponymie de la Ville avait d’ailleurs approuvé ce choix.

« Il est vrai que le fondateur de Chambly méritait une reconnaissance publique. Le capitaine et son nom complet se devaient d’être commémorés », ajoute Paul-Henri Hudon, le président de la société d’histoire.

Lieux à ne pas négliger

S’il approuve la nouvelle appellation de ce parc, M. Hudon note qu’il y a toujours du travail à faire en matière de toponymie. Selon lui, plusieurs sites ou édifices sont toujours à personnaliser à Chambly.

« Les écluses du canal pourraient commémorer les entrepreneurs du canal, les ingénieurs, les commissaires qui l’ont érigé entre 1831 et 1843 plutôt que des numéros. La bibliothèque municipale, l’école secondaire, le Centre administratif, la piscine municipale pourraient être personnalisés à l’image de nos prédécesseurs qui ont construit le pays », ajoute Paul-Henri Hudon.

La Ville propose aux citoyens de visiter la place de la Seigneurie pour y observer un personnage grandeur nature de Jacques-De Chambly, qui nous rappelle son passage à Chambly en plus de l’héritage laissé aux générations qui se sont installées sur le territoire.

Selon le maire, le patrimoine remonte à l’époque où Jacques-De Chambly a fait construire le premier fort de bois en 1665, sur le territoire où se situe Chambly aujourd’hui. Le capitaine dans le régiment Carignan-Salières érige le fort au pied des rapides en raison des guerres franco-iroquoises.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires