Un outil pour la démocratie

Par Martine Veillette
Un outil pour la démocratie
Alexandra Labbé, mairesse de Chambly

Les maires des différentes villes couvertes par le Journal de Chambly sont unanimes quant à l’importance des médias et des journaux locaux. Voici ce que chacun en pense.

Alexandra Labbé, mairesse de Chambly

« On n’a pas à démontrer son importance, on le sait! On l’a dit souvent quand on était dans l’opposition que les journaux étaient importants et qu’on avait besoin d’eux.

Ils n’ont pas le même spectre de nouvelles que les nationaux. Les gens le constatent aussi. Si l’on ne prend pas le temps de regarder le journal local, on passe à côté de nouvelles et d’événements à côté de chez nous. On l’a vu aussi avec les élections partielles. Il n’y a pas tant de nationaux qui en ont parlé. On a besoin d’avoir le journal local. »

Patrick Marquès, maire de Carignan

« Le journal permet à la population d’une ville d’obtenir l’information qui la concerne, comme les décisions politiques. Ça permet une proximité avec les citoyens. C’est une source importante et c’est nécessaire qu’elle soit maintenue. Il y en a de moins en moins; il faut qu’il reste. »

Caroline Gagnon, mairesse de Marieville

« C’est fondamental. La mission est importante pour continuer d’assurer une couverture locale. Les gens ont accès à beaucoup d’information, mais qui n’est pas toujours validée. Les journalistes vérifient l’information, apportent des compléments et font des recherches pour la mettre en contexte. Ça donne aux lecteurs les explications. On ne retrouve pas cette qualité d’information partout.

Je suis enseignante au cégep et j’apprends à mes élèves, dans leurs recherches, la crédibilité de l’auteur. Je leur apprends à vérifier l’information avant de l’utiliser. C‘est ce que les journalistes font. »

Jacques Ladouceur, maire de Richelieu

« C’est le seul qui parle des problèmes qui nous touchent de près. Ce n’est pas le Journal de Montréal qui va parler des activités de Richelieu. C’est important aussi de le conserver en version papier, parce que des gens regardent ça pour voir ce qui se passe. Les journaux locaux sont gratuits et vivent de la publicité. Il faut garder l’équilibre. »

Jocelyne G. Deswarte, mairesse de Saint-Mathias-sur-Richelieu

« J’aime bien, parce que c’est le journal de la communauté. On est au courant de ce qui se passe chez nous. C’est important pour prendre des décisions. On sait ce qui a été fait. Les journalistes donnent l’heure juste et les deux côtés de la médaille.

De plus, beaucoup de gens n’ont pas d’ordinateur et lisent le journal en version papier. C’est nécessaire de le conserver. »

Michel Arseneault, maire de Rougemont

« Les journaux locaux sont importants, même pour les petites municipalités avec une faible population. C’est important que l’information ne soit pas concentrée que pour les grandes villes. Les journalistes font des enquêtes. Sans eux, il y a des choses qui ne sortiraient pas comme information. J’espère que les médias locaux resteront.

Le travail des journalistes n’est pas facile. Ils en ont large à couvrir et ne peuvent pas être partout tout le temps. S’il n’y a pas assez de journalistes, il y a une perte de l’information. »

Denis Paquin, maire de Sainte-Angèle-de-Monnoir

« Les journaux locaux, pour moi, sont importants. C’est primordial qu’ils continuent d’exister. C’est une voie importante dans notre monde démocratique. »

Geneviève Désautels, MRC Rouville

« Les médias locaux occupent une place importante au sein d’une communauté. Ils contribuent à transmettre l’information locale et régionale auprès de la population et desservent ainsi l’intérêt public. J’y ai toujours cru, et par le fait même, notre organisation a toujours maintenu son engagement envers les journaux locaux en y diffusant ses avis publics et ses publicités. Pour nous, cette plateforme est toujours d’actualité, il n’y a aucun doute! »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de