Un nouveau président à l’Association

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Un nouveau président  à l’Association
La saison devrait s’amorcer au début du mois de juin. (Photo : archives)

Les inscriptions vont bon train pour le baseball amateur à Chambly, sport qui, au niveau professionnel, expérimente des changements au sein de ses règles pourtant bien enracinées.

La Major League Baseball (MLB) a fait part, dans un communiqué, que « ces changements mis à l’essai ont pour but d’augmenter l’action sur les sentiers, de mettre plus de balles en jeu, d’améliorer le rythme des rencontres et la durée des matchs, ainsi que de réduire les blessures subies par les joueurs ». Le Journal de Chambly a donc profité de l’occasion pour parler de ces changements ainsi que de la saison qui s’amorce à l’Association Baseball amateur de Chambly (ABAC) avec son nouveau président, Shaun McCrory.

« Nos inscriptions vont bien. Nous avons déjà dépassé le nombre total de l’an passé en raison de la COVID-19. On ne sait pas si l’on atteindra le nombre d’inscriptions de 2019, qui était environ de 290, mais nous sommes rendus à 190 et l’on espère se rendre autour de 245 si tout va bien », indique Shaun McCrory, qui a été impliqué au baseball à Chambly à titre d’entraîneur au cours des 12 dernières années.

En 2019, Chambly avait son équipe féminine. Avec les inscriptions à la baisse en 2020, il n’avait pas été possible de renouveler l’expérience. « Pour l’instant, les chances sont minces que nous fassions une équipe locale de filles, mais dans certains cas, il est possible de faire des associations avec des villes qui sont proches, comme Saint-Hubert, pour que les filles puissent jouer dans une ligue féminine si elles le veulent », nuance le président, qui a été membre du CA de l’ABAC à titre de responsable des entraîneurs et responsable des terrains.

Règles COVID-19

L’an passé, plusieurs modifications avaient été instaurées afin de respecter les normes sanitaires : l’arbitre qui juge les lancers se trouvait désormais sur le monticule et non plus derrière le receveur; chaque équipe devait apporter ses balles en défensive; le prêt d’équipement n’était plus possible, etc. « Les mesures sanitaires que Baseball Québec demande d’appliquer sont très similaires à celles de l’an passé. Y aura-t-il des changements en route pendant l’été? C’est possible. Pour le Défi Triple Jeu, on n’a rien entendu encore, mais je ne m’attends pas à ce que ça ait lieu. À Chambly, on regardait pour faire un tournoi atome depuis 2020, mais on vise maintenant 2022 pour avoir des conditions gagnantes comme premier tournoi. Ce ne serait pas évident avec les conditions de la pandémie. On ne sait pas encore s’il y aura des régionaux à la fin de la saison. On est contents d’avoir une saison pour les jeunes en souhaitant qu’elle soit un peu plus normale, comparativement à celle de l’année dernière. »

Changement de réglementations

Le baseball est un sport traditionnellement lent. Le rythme du sport favorise l’échange, les discussions tout en observant une bonne ‘’game de balle’’. Or, la MLB met a l’essai des changements majeurs afin de dynamiser son sport plutôt conservateur. La zone de prises automatisée (ZPA) sera utilisée dans la Southern League, de niveau A faible. C’est le plus près que les arbitres-robots se sont approchés des Majeures jusqu’ici. Dans le folklore du baseball s’inscrivent les fameuses prises de bec, nez à nez, ventre à ventre, entre l’arbitre derrière le marbre et le gérant de l’équipe. « Ce n’est pas mauvais d’intégrer la technologie, mais il y a toujours eu des arbitres pour les matchs. Ça fait partie du baseball. Oui, la machine pourrait être plus précise, mais ça peut aussi enlever une partie de ce qu’est le baseball en général. Il y a des pour et des contre. Par contre, comme coach de jeunes enfants, je n’aime pas voir les chicanes entre arbitre et entraîneur dans le pro. Ça ne donne pas un bon exemple aux enfants et même à certains entraîneurs qui pensent pouvoir agir ainsi. Certains ont de la misère à faire la séparation entre le professionnel et l’amateur. Dans l’amateur, on est là pour que les enfants s’amusent. C’est à considérer. »

Un phénomène ayant vu le jour avec l’avènement des statistiques avancées, c’est la position défensive nommée shift. Considérant qu’un frappeur gaucher met en jeu 90 % de ses balles entre le champ droit et l’avant-champ, il n’est plus rare de voir l’arrêt-court s’installer à cette position. Le joueur de troisième but s’installera prêt du deuxième coussin, laissant un trou béant du côté gauche de l’avant-champ, situation peu orthodoxe. Pour enrayer cette stratégie dans le pro, les joueurs d’avant-champ du niveau AA devront avoir les deux pieds dans l’avant-champ au début de chaque jeu. « Dans le baseball mineur à Chambly, ce n’est pas une stratégie qui était appliquée. Nous n’avons pas des stats avancées comme dans les majeures pour être capables de prendre ce genre de décision. Parfois, dans une partie, tu peux prendre note, après deux présences, où frappe un joueur et tu ajustes un peu ta défensive en conséquence, mais commencer à transférer et à faire des shifts, personnellement, je n’ai jamais vu ça au mineur », termine le président.

La saison devrait s’amorcer à la fin juin, alors que pour la mise en forme et les entraînements, la fin avril est visée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires