Un McDo dans sa cour

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Un McDo dans sa cour
De leur salle à manger, Suzie Lacerte et Mario Gélinas auront le conteneur à déchets directement dans leur champ de vision. (Photo : Jean-Christophe Noël)

L’arrivée imminente du McDonald’s dans le quartier Le Bourg de Chambly est une réalité que ne digèrent pas des résidants du secteur.

« Il va y avoir des centaines de plaintes, à tout le monde : ministres, députés, télévision, partout », assure Mario Gélinas, dont la demeure est immédiatement appuyée sur le projet en développement. Depuis 2008, sa conjointe et lui y sont installés. « Le principe du service à l’auto et les charmantes odeurs du McDo nous dérangent », dit sans retenue M. Gélinas. Il souligne également la « qualité de la clientèle » qui fréquente le commerce. « Si l’on regarde autour d’un McDo, c’est toujours désastreux : il y a des vidanges partout. » Guillaume Dufour, résidant du quartier, renchérit : « C’est aussi la faune qui se tient là, le soir. Le quartier est calme et on veut garder ce caractère spécifique », met-il en reflet.

« On a un taux de frustration très élevé. On va continuer à lutter. » – Mario Gélinas

Rôle de la Ville

« La Ville s’est foutue de ses citoyens littéralement. La mairesse ne nous écoute pas et nous répond n’importe quoi », reproche Mario Gélinas, qui se dit « complètement abusé par la situation ». « Quand quelqu’un construit de plein droit, d’accord ou pas, c’est ce qui était prévu au plan d’urbanisme. Ce n’est pas moi qui l’ai décidé. Est-ce que c’était une erreur, à l’époque? Est-ce que l’on aurait pu faire mieux? Rendus au point où l’on en est, ces questions ne servent plus », répond la mairesse, Alexandra Labbé.

Le couple chamblyen parle même de déménagement envisageable. « On vendrait à perte. Nos maisons ne prennent pas en valeur avec un McDo », convient avec irritation Mario Gélinas.

De leur salle à manger, le couple aura une vue sur le conteneur à déchets. Il redoute les odeurs qui en émaneront au cœur d’un été chaud alors qu’ils souperont à l’extérieur. Avec un couple de voisins, aussi adjacent au projet en développement, le couple a investi plusieurs milliers de dollars en frais d’avocat afin de bloquer le projet impliquant un service à l’auto. « On s’est battus pour ne pas que ça arrive. Ça nous décourage », résume Suzie Lacerte, conjointe de M. Gélinas. « On a un taux de frustration très élevé. On va continuer à lutter », conclut, quant à lui, Mario Gélinas.

À lire aussi : https://www.journaldechambly.com/un-voisinage-impuissant/

À lire aussi : https://www.journaldechambly.com/un-restaurant-qui-mobilise-un-quartier/

À lire aussi : https://www.journaldechambly.com/des-pistes-de-solution/

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jean-Guy Campeau
Jean-Guy Campeau
7 mois

Je prend l autobus tous les matins vers 5h30 et les autos arrêtes rarement à la traverse de piétons au rond point Anne le Seigneur. Imaginer les gens pressé qui viennent se chercher un lunch!

Geneviève H.
Geneviève H.
7 mois

Je trouve scandaleux et insensé de permettre la construction d’un McDo aux abords de ce quartier champêtre, et en face d’une garderie… Un bel exemple d’urbanisme de mauvais goût et du manque de perspective dans la création de milieux de vie sain et harmonieux. Augmentation de la circulation à ce carrefour, offre de malbouffe (plus que suffisante à Chambly…), c’est une atteinte directe à la qualité de vie des résidents du quartier, et des autres environnants. Je les soutiens vivement dans leur lutte. Le boulevard Fréchette est en voie de devenir un 2e boulevard Périgny !!! Que fait-on de l’acceptabilité sociale ?

Josee Serravalle
Josee Serravalle
7 mois

Je suis totalement en désaccord d’ajouter un 2e McDonald dans la Ville de Chambly, était ce vraiment nécessaire? Et pourquoi ajouter encore un resto de junk good à Chambly?
Les représentants de la ville ont manqué littéralement d’écoute et de transparence, c’est une décision stupide. Y a des limites à vouloir à à tout prix percevoir de grosses taxes, en plus d’être installer dans un lieu tranquille, paisible et résidentiel. Et que dire de la pollution visuel d’un McDonald ! Je suis très déçue de ma
ville qui se dit champêtre. Citoyenne outrée.

Christian
Christian
7 mois

Complètement contre l’idée d’un nouveau macdonald donnant en plus à l’entrée de la ville.
Si la mairesse a les mains liées, à quoi sera-t-elle?
Si les projets en cours datent d’avant elle, qu’a-t’elle fait depuis son arrivée?
Il y a plusieurs besoins spécifiques ou de services à offrir aux chamblyens, un macdo de plus n’en est pas un.

Serge Laporte
Serge Laporte
7 mois

T’as voulu acheter une maison à côté d’un terrain zoné commercial, tu subis les conséquences. Blame pas la ville pour ton erreur.