Un feu à ciel ouvert à l’origine d’un important incendie

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Un feu à ciel ouvert à l’origine d’un important incendie
L'incendie a généré beaucoup de fumée. (Photo : Courtoisie)

Un important incendie a fait rage hier à Carignan dans un champ et boisé. Un feu à ciel ouvert, allumé par un citoyen, est à l’origine de cet incendie qui s’est propagé sur plus de 2 kilomètres de long par 1,5 kilomètres de large. 

Claude Fortin, directeur par intérim du Service d’incendie de Chambly, qui s’occupe aussi de Carignan, indique que l’appel a été reçu vers 14h et le brasier a été maîtrisé uniquement vers 20h30. Le Service d’incendie de Chambly a dû appeler en renfort ceux de Richelieu, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Mathias-sur-Richelieu, Marieville et Rougemont. » On était plus de 45 pompiers « , souligne M. Fortin. Il ajoute que la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent et la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) étaient aussi présents.

Une trentaine de résidences ont dû être évacuées. M. Fortin mentionne qu’on ne dénombre aucun dommage sur une maison ni de blessé. » On n’a pas eu de dommages grâce au travail des personnes présentes « , affirme-t-il. L’incendie, qui a débuté sur le chemin de la Grande Ligne, s’étendait jusqu’au chemin Sainte-Thérèse. M. Fortin précise qu’il » s’est propagé rapidement en raison du vent. » Ce facteur a également compliqué le travail des pompiers puisque le vent changeait de direction, propageant l’incendie à divers endroits.

Interdiction

Le directeur par intérim rappelle aux citoyens que les feux à ciel ouvert sont interdits. Une interdiction municipale et provinciale sont actuellement en cours. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et la SOPFEU ont émis une interdiction visant à interdire aux citoyens de faire des feux à ciel ouvert. « Cette interdiction de faire des feux à ciel ouvert vise à préserver la capacité opérationnelle de la SOPFEU et celle des services de sécurité incendie municipaux durant la pandémie, et ce, en limitant les risques de propagation du virus lorsque les pompiers répondent à des alertes », soutient la SOPFEU.

En vertu de l’article 239 de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (chapitre A-18.1), quiconque contrevient à une ordonnance d’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité de celle-ci ou de toute autre mesure rendue par le ministre est passible, outre le paiement des frais, d’une amende. C’est le cas pour le citoyen qui a allumé ce feu sur le chemin de la Grande Ligne.

La Ville de Chambly demande la collaboration des citoyens, afin de respecter cette mesure et éviter une situation qui pourrait s’avérer dramatique.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de