Un incendie endommage une résidence de Saint-Césaire

Un incendie endommage une résidence de Saint-Césaire

FAITS DIVERS. «J’ai perdu tous mes souvenirs. Je dois repartir à zéro. Une maison, c’est l’investissement d’une vie», confie Benoit Debaecker, qui a vu sa maison centenaire du 189, rang du Bas de la Rivière Sud à Saint-Césaire, s’enflammer, le 28 mai, ver

Son colocataire, Alexandre Lortie-Beaudoin, et lui n’ont pas été blessés puisqu’ils se trouvaient dehors avec des amis lorsque l’incendie s’est déclenché. Toutefois, la plupart de leurs biens ont été détruits par le feu. Les dommages s’élèvent à environ 200 000$. 

«J’ai eu le temps de prendre mon passeport et la télévision qui n’était pas loin, mais je n’ai pas osé rentrer pour prendre le reste, raconte le propriétaire d’origine française. Ce sont les pompiers qui ont pris mon portefeuille.» 

M. Debaecker a depuis retrouvé quelques photos, mais il ne sait pas si elles vont pouvoir être remises en état, car elles sont mouillées et noircies. L’état de son four, sa table à manger et son îlot de cuisine doivent aussi être vérifiés. 

Le propriétaire attend présentement des nouvelles de ses assurances qui ont commencé à évaluer les dommages. Il ne sait pas encore quels seront les délais, mais il doute que les prochains mois soient difficiles. 

Problème électrique

Le directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Césaire, Étienne Chassé, explique que c’est un court-circuit dans le mat électrique qui a déclenché l’incendie et a causé tous ces dégâts. 

«Le feu était à l’extérieur du bâtiment. Il s’est propagé au revêtement extérieur et a monté jusque dans l’entretoit», raconte-t-il. 

Au total, ce sont une cinquantaine de pompiers provenant de Saint-Césaire, Rougemont, Marieville, Saint-Paul-d’Abbotsford, Ange-Gardien et Saint-Damase qui ont pris part à l’intervention. Il leur a fallu deux heures pour maîtriser le feu en raison de la mauvaise conception du bâtiment et du type de construction. 

«L’accessibilité à l’entretoit était très difficile. Ça été complexe d’atteindre le foyer d’incendie», affirme M. Chassé. Il souligne néanmoins le bon travail et la coordination efficace des pompiers.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de