Un ex-entraîneur-adjoint accusé d’incitation à des contacts sexuels

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Un ex-entraîneur-adjoint accusé d’incitation à des contacts sexuels
(Photo : Facebook)

Samuel St-Louis a été arrêté le 27 février par le Service de police de la Ville de Québec. Il fait face à des accusations de leurre et d’incitation à des contacts sexuels.
L’homme de 22 ans a été entraîneur-adjoint de l’équipe junior AAA Les Forts de Chambly jusqu’en août 2018. Il avait commencé en septembre 2017. Le président, Marc-André Houle, raconte qu’en août, l’an dernier, il a reçu un appel des policiers de Québec l’avisant que Samuel St-Louis avait été arrêté à la suite de plaintes reçues. « Dès cet instant, je l’ai suspendu », affirme-t-il. Le président ne pouvait divulguer publiquement l’information, mais il a tout de même rencontré son monde pour rassurer tous et chacun.
M. Houle indique que tous les membres du personnel doivent fournir le document d’antécédent de bonne conduite afin de confirmer qu’ils n’ont pas de dossier criminel. Le jeune St-Louis l’avait également fait. « Au moment de l’événement, en août, j’ai demandé à Samuel de se présenter avec moi au poste de police pour obtenir son certificat, même s’il me l’avait déjà fourni, indique le président. Les policiers ont refusé de me le remettre. Ça m’a confirmé que j’avais pris la bonne décision de le suspendre. »
Samuel St-Louis, résidant de Saint-Jean-sur-Richelieu, a comparu au palais de justice de cette municipalité le 27 février. Il aurait fait au moins treize victimes, qui ont dénoncé la situation. Tous des garçons âgés entre 12 et 17 ans lors des événements, soit entre décembre 2016 et août 2018. La police a des raisons de croire qu’il pourrait y avoir d’autres victimes.
M. Houle affirme que la police lui a assuré qu’aucun membre de sa formation ni aucun jeune de l’académie n’en font partie. Il espère que les victimes recevront tout le soutien nécessaire et que « justice sera rendue ».

« Il semblait être sans histoire. Il étudiait pour devenir enseignant. Il semblait avoir une vie rangée. » – Marc-André Houle

Choc

Le choc, il l’a eu en août lors du premier appel. « Ce n’est pas écrit dans leur front, s’exclame-t-il. Il semblait être sans histoire. Il étudiait pour devenir enseignant. Il semblait avoir une vie rangée. Ça prouve qu’on ne sait jamais vraiment à qui on a affaire. »
Comme pour tous les autres, dans le processus d’embauche, il a interrogé les références mentionnées dans le CV du jeune homme. « Je ne crois pas qu’on ait manqué à la tâche. Je crois que j’ai fait la bonne chose et bien réagi l’an dernier », mentionne-t-il.

Hockey Québec

Hockey Québec lui a retiré toutes activités fédérées au sein de l’organisation. Il est aussi fiché dans le Réseau Hockey Canada. Il ne lui est donc plus possible d’œuvrer dans aucune organisation de hockey au Québec ou au Canada.
Toute personne qui souhaiterait transmettre de l’information, qui sera traitée en toute confidentialité, peut téléphoner au 1 888-641-AGIR (2447).

Séries

L’équipe Les Forts se prépare aux séries qui débutent dimanche. « J’espère qu’il y aura autant d’action dans l’aréna qu’il y en a à Chambly », dit M. Houle à la blague.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de