Un entraînement pour gens pressés

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Un entraînement pour gens pressés
Un atelier de Métafit est offert tous les lundis à Carignan. (Photo : courtoisie)

Depuis quelques années, Nancy Benfeito propose des entraînements de Métafit, aussi appelé Hiit (pour High Intensity Interval Training), qui consiste à effectuer des exercices demandant une haute intensité d’effort sur une courte période de temps.

L’entraîneuse offre ce cours cet été à l’extérieur, au Centre multifonctionnel de Carignan, tous les lundis jusqu’au 17 août.

« Je suis dans le domaine de l’entraînement depuis quelques années. J’ai commencé avec la Zumba. Notre corps s’habitue à s’entraîner. Je commençais à trouver que ce n’était plus suffisant. J’ai une clientèle qui me suit depuis mes débuts et qui a le même parcours. Il y a une endurance qui s’est établie. J’avais besoin de trouver quelque chose qui pourrait élever le niveau d’entraînement », explique la Carignanoise.

Elle a donc effectué des recherches afin de trouver un autre type d’entraînement plus demandant. C’est ainsi qu’elle a découvert le Hiit, qui existe depuis quelque temps, mais qui gagne en popularité depuis quelques années. « Les gens ont moins de temps à consacrer à l’entraînement », indique celle qui a obtenu une certification pour offrir ce genre de cours. Une session dure entre 30 et 45 minutes.

Le principe de ce type de routine est d’alterner un mouvement d’aérobie qui est demandant en cardio avec une courte période de récupération. Mme Benfeito cite en exemple l’exécution de jumping jacks (grenouille) durant 30 secondes et de le faire à son maximum, pour ensuite poursuivre avec une période de récupération de 15 secondes et de reprendre la série à quelques reprises.

« Il permet  de garder la forme en investissant peu de temps. »

– Nancy Benfeito

Bienfaits

L’entraîneuse estime que ce type d’entraînement comporte plusieurs avantages. D’abord, la personne qui s’exerce n’a pas besoin de consacrer une grande période de temps pour en tirer les bénéfices.

Le Métafit permet de raffermir les muscles, de perdre du poids, d’augmenter son métabolisme et d’améliorer sa condition physique générale. Mme Benfeito précise que le fait que celui qui le pratique amène son métabolisme à fonctionner plus rapidement contribue à brûler des calories jusqu’à 24 heures suivant l’entraînement.

« Il permet de garder la forme en investissant peu de temps. Il peut se faire facilement à la maison, puisqu’on n’a pas  besoin d’équipement. Tu peux travailler avec le poids de ton corps. C’est plus le fun que des séances de cardio sur un appareil comme un tapis roulant », souligne-t-elle.

Mme Benfeito affirme que tout le monde peut s’adonner à ce sport, peu importe son endurance. Cependant, il importe de savoir reconnaître ses limites et d’écouter son corps.

« Parfois, des personnes ont peur de ce type d’entraînement plus intense. C’est un mythe, que c’est seulement pour une catégorie de personnes, parce qu’on peut l’adapter à chacun. Un nouveau doit être accompagné par quelqu’un qui est capable d’offrir des modifications. Pour une personne qui commence, on offrira une option pour qu’elle arrive à son plein potentiel. Il faut commencer au bas de l’échelle et ne pas essayer de la monter d’un coup. Sinon, ton expérience ne sera pas la meilleure », prévient-elle.

Carignan

Depuis quelques années déjà, la Ville de Carignan l’engage pour offrir ce genre d’activité en salle et à l’extérieur au cours de l’été. Cette année est un peu particulière en raison du virus de la COVID-19, qui exige des mesures de précaution.

Au moment de l’entrevue, un premier cours avait été donné. Mme Benfeito souligne qu’il y avait une quinzaine de personnes. Des gens de tous les âges, soit dans la vingtaine, la trentaine et des plus vieux. Les règles de distanciation sont expliquées et les gens doivent se laver les mains à la station prévue à cet effet.

« Ça a bien été, soutient l’entraîneuse. Le fait de sortir de la maison fait aussi du bien. Ce n’est pas juste pour s’entraîner et garder la forme. Ça permet aussi de socialiser », dit-elle. Il s’agissait de son premier atelier de groupe depuis le mois de mars.

Le cours à Carignan est ouvert aux citoyens. Tous ceux qui souhaitent l’essayer peuvent y participer.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de