Un don pour sécuriser les femmes

Un don pour sécuriser les femmes
Les maisons d’hébergement pour femmes ont reçu ces items de la Fondation Fezmina. (Photo : courtoisie)

La Fondation Femina a offert aux maisons d’hébergement pour femmes victimes de violences conjugales, dont la Maison Simonne-Monet-Chartrand, un coffret de désinfection afin de les aider à prévenir la contamination de la COVID-19.

La fondation souligne avoir posé ce geste dans « ses efforts de soutien aux différentes maisons d’hébergement ». Le coffret comprend 12 bouteilles de produit antiseptique en vaporisateur, 20 chiffons en microfibre de même qu’un gallon de produit désinfectant pour les mains.

La mobilisation des bénévoles de la fondation a permis d’offrir à dix maisons d’hébergement et deux maisons transitoires des Laurentides, de Laval et de la Rive-Sud , secteur de Montréal, le matériel nécessaire à la désinfection des aires de vie communes pour permettre aux femmes et aux enfants présents de vivre dans un environnement sécuritaire.

« Une trousse de désinfection permettra de maintenir des normes élevées de conditions sanitaires. »
– Hélène Langevin

De plus, puisque la crise actuelle n’est pas terminée et afin d’aider les maisons d’hébergement à se conformer aux demandes émises par la santé publique du Québec, la fondation, de pair avec l’organisme Les Couzeuzes, pourra distribuer plus de 450 masques de protection en tissu à toutes les maisons d’hébergement à qui elle offre déjà son soutien. L’opération se mettra en branle au cours des prochaines semaines.

« Le risque d’augmentation de la violence conjugale en temps de confinement est malheureusement bien réel et les maisons d’hébergement seront appelées au cours des prochains mois à accueillir un grand nombre de femmes et d’enfants aux prises avec cette situation. La Fondation Femina souhaitait donc offrir son soutien pour leur permettre un accueil des plus sains et sécuritaires », affirme Linda Petrozza, présidente et fondatrice de la Fondation Femina.

De son côté, la directrice générale de la Maison Simonne-Monet-Chartrand, Hélène Langevin,  mentionne que ce don représente un « sérieux coup de main en cette période de la COVID-19. Une trousse de désinfection permettra de maintenir des normes élevées de conditions sanitaires. La Fondation Fémina est partenaire de notre maison depuis ses débuts et c’est avec une immense gratitude que nous la remercions chaleureusement à nouveau. »

La Fondation Femina tient, pour sa part, à remercier tous ses généreux bénévoles ayant pris part au projet en offrant de leur temps, en livrant du matériel et en veillant à la fabrication des masques en tissu. Elle remercie également l’organisme Les Couzeuses pour leur importante contribution au projet de confection des masques. (MV)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de