Un citoyen dans les coulisses du parlement

Par Annabelle Baillargeon
Un citoyen dans les coulisses du parlement

COMMUNAUTÉ. Le Chamblyen Kim-Dai Hoang a remporté le concours organisé par le député Jean-François Roberge pour découvrir les coulisses du parlement à Québec. L’équipe de M. Roberge et le gagnant ont donc pris l’autoroute 20 le 4 novembre dernier pour per

« Je suis facteur et je passe au bureau du député tous les jours. Quand j’ai entendu parler du concours, je me suis empressé de m’inscrire. J’ai toujours eu un intérêt pour la politique », raconte le gagnant au Journal, le lendemain de sa visite.

S’il était déjà passé devant le parlement auparavant, c’était la première fois que M. Hoang y entrait. La splendeur du bâtiment a impressionné le gagnant, qui a pris un réel plaisir à découvrir le lieu.

À son arrivée, il a rencontré quelques membres de l’équipe de M. Roberge et a profité de l’occasion pour visiter un peu. «  Je ne le savais pas, mais au niveau des étages, ça fonctionne par priorité. Au premier étage, on retrouve les députés du parti au pouvoir. Au deuxième, c’est l’opposition. La CAQ est au troisième, étant la deuxième opposition officielle », explique M. Hoang.

Accompagné de l’attaché politique du député, Kim-Dai Hoang a ensuite assisté aux travaux parlementaires de la mezzanine du salon bleu. Il a donc pu apercevoir plusieurs personnalités publiques connues. Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau et le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ont attiré l’attention du citoyen.

Ce dernier a apprécié pouvoir être témoin de ce qu’on ne voit pas en général. Des commentaires comiques et des taquineries tenus par des députés l’ont fait sourire.

Jean-François Roberge s’est par la suite joint au groupe pendant le dîner. Le gagnant et le député ont alors échangé sur l’enseignement, la souveraineté, la CAQ et son chef.

Kim-Dai Hoang l’a ensuite rencontré. « Je ne savais pas que le père de M. Legault était postier! On avait des points en commun », ajoute M. Hoang.

Au terme de cette journée, le facteur de Chambly s’estime très chanceux d’avoir pu découvrir la mécanique de l’Assemblée nationale ainsi que le fonctionnement des travaux. « Je ne pensais pas qu’ils étaient si nombreux. C’est impressionnant de voir tous les recherchistes, scripteurs et même les journalistes », complète-t-il, bien heureux de son expérience.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires