Un challenge pour garder sa souplesse

Par Martine Veillette
Un challenge pour garder sa souplesse
Des gymnastes ont participé au défi en famille. (Photo : courtoisie)

Le Club de gymnastique Gym-As de Marieville propose depuis quelques semaines le challenge coronavirus. Un moyen pour que les athlètes conservent leurs acquis et pour passer un moment en famille.

Le président du conseil d’administration du club, Steve Lalancette, indique que c’est l’entraîneuse-chef de Gym-As qui a lancé ce défi. Il précise que Joanie Martin est étudiante en kinésiologie. « Joanie a à cœur la santé de ses gymnastes et tient à ce que ceux-ci gardent la forme malgré le confinement », mentionne-t-il, au nom de tous les membres du conseil d’administration.

Habituellement, les membres de l’équipe de compétition du club s’entraînent entre 5 heures et 10 heures et demie par semaine. « Il suffit de peu de temps de pause pour perdre ses acquis. Pour éviter un retour en arrière, lorsque les activités pourront reprendre, son challenge est la meilleure façon de permettre de garder la forme et sa souplesse », relate le président.

Le défi s’adresse principalement aux gymnastes du club, mais tous peuvent y participer selon leurs capacités. « Joanie a fait deux niveaux au challenge, soit débutant et avancé », souligne M. Lalancette.

La réponse a été bonne et l’album photo sur la page Facebook du club à l’effigie du challenge en regroupe plusieurs. « Nous avons été surpris, car plusieurs familles font le challenge ensemble. Certaines mamans font des splits, d’autres des ponts ou des équilibres, des papas qui font des pyramides. C’est une belle façon de prendre du temps en famille, tout en gardant la forme », dit-il.

Le club invite la population qui souhaite « s’attaquer au challenge » à se rendre sur la page Facebook Club Gym-As de Marieville.

« C’est une belle façon de prendre du temps en famille tout en gardant la forme. » – Steve Lalancette

Fin de saison abrupte

La saison 2020 représentait les 50 ans du club. Cette dernière s’est malheureusement terminée différemment que prévue. « La 50e année du club Gym-As a dû se terminer promptement et sur une mauvaise note », affirme le président.

Depuis la mi-mars, toutes les activités ont été annulées. Cela comprend la 3e compétition régionale, qui devait avoir lieu dans leurs locaux les 21 et 22 mars, le gala méritas prévu le 9 mai et le spectacle annuel. « Ces trois événements auraient été des campagnes de financement très lucratives pour notre club. On est un organisme à but non lucratif, donc toutes nos campagnes de financement nous permettent d’assurer un futur au club de gymnastique », précise-t-il.

Il poursuit « en plus de cette perte d’argent, le club a dû mettre à pied ses 18 entraîneurs et devra également rembourser tous les cours et compétitions annulés à plus de 225 gymnastes. Ce qui totalise un montant de plus de 40 000 $ ».

Le camp de jour estival est également annulé parce que les organisateurs ne croient pas qu’il sera possible de respecter le deux mètres de distance, exigé du gouvernement, entre un entraîneur et l’athlète.

« Nous espérons de tout cœur pouvoir amorcer notre prochaine saison au mois d’août et y retrouver nos entraîneurs ainsi que nos gymnastes en forme plus que jamais », conclut M. Lalancette.

Gymbly

Le club de gymnastique de Chambly, Gymbly a pour sa part lancé sur sa page Facebook le mouvement Ensemble, chacun chez nous. Le club y met des photos de gymnastes montrant des poses de gymnastique à la maison.

Le club a aussi dû annuler le restant de la saison autant le récréatif que le compétitif. Cela inclut la compétition dans les locaux de Gymbly , qui était à l’agenda les 23 et 24 mai et le spectacle de fin d’année prévu les 6 et 7 juin.

« La Fédération de Gymnastique Québec a mis sur pied un groupe de cinq experts ayant pour mandat d’établir les balises et normes des protocoles auxquels nous devrons nous conformer lors de la relance de nos activités. Malheureusement, nous n’avons pas de date à dévoiler en ce qui concerne la reprise. Soyez assurés que nous mettrons de l’avant la sécurité et la confiance de tous lors de la réouverture de nos installations. Nous entrevoyons cela comme un beau défi et ferons certainement preuve de créativité afin de le relever », souligne le club sur leur site.

Pour les cours non dispensés, le club remboursera les athlètes en crédit. Le Club rappelle qu’il est un organisme à but non lucratif et qu’il est administré par des bénévoles qui sont membres du conseil d’administration. L’ensemble des employés a été mis à pied de façon temporaire le temps de la crise pour réduire les dépenses du Club au minimum.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de