Un candidat conservateur à Chambly

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Un candidat conservateur à Chambly
Daniel Desnoyers, candidat du Parti conservateur du Québec. (Photo : courtoisie)

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) présente ses candidats à travers la tournée québécoise de son chef, Éric Duhaime. Le 13 juin, c’était au tour de Daniel Desnoyers d’officialiser sa candidature dans la circonscription de Chambly.

C’est à Beloeil que le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a présenté le candidat à l’investiture conservatrice dans la circonscription de Chambly en vue de l’élection provinciale du 3 octobre.

Ce sera Daniel Desnoyers qui y portera les couleurs conservatrices. M. Desnoyers a débuté sa carrière il y a 50 ans avec le Complexe funéraire Desnoyers, implanté aujourd’hui à Chambly, à Saint-Césaire et à Marieville. Après avoir passé le flambeau à son fils, il a décidé de s’engager aux côtés d’Éric Duhaime. « C’est François Legault qui m’a motivé à me lancer en politique avec le Parti conservateur, indique-t-il au journal. Il dirige le Québec d’une main de fer en passant depuis deux ans des décrets en laissant de côté la démocratie. Il est allé trop loin. » Il rejoint son chef dans le fait qu’il refuse de croire que la pandémie a entraîné une hausse des décès. Il préfère mettre la faute sur le vieillissement de la population. « Il y a de plus en plus de décès, car la population vieillit. Le Complexe funéraire touche une population de 100 000 personnes. Nous n’avons pas constaté une hausse de la mortalité due à la COVID-19. »

« C’est François Legault qui m’a motivé à me lancer en politique avec le Parti conservateur. » – Daniel Desnoyers

D’autre part, il met de l’avant son chef pour ses qualités d’homme « honnête. C’est la meilleure opposition à M. Legault. Ce parti permettra aux gens d’être libres, de faire enfin ce qu’ils veulent ».

Un programme en attente

Pour le moment, M. Desnoyers dit ne pas avoir d’avis sur la politique à mener dans la circonscription de Chambly. Résidant de Saint-Mathias-sur-Richelieu, il indique ne s’intéresser à la politique que depuis peu et ne pas avoir d’avis sur les actions menées par Jean-François Roberge, député de Chambly et ministre de l’Éducation. « On m’a beaucoup dit qu’il était absent de sa circonscription, peut-être trop occupé par son poste de ministre. » Il compte désormais définir les enjeux de la circonscription avec les citoyens. « Je veux aller recueillir l’opinion des gens en faisant du porte-à-porte. Je vais aller voir les citoyens, les maires, les organismes. Je vais aller sonner aux portes; ce sont eux, les mieux placés. »

Un chef content

Éric Duhaime, chef du parti, était heureux de présenter ces trois nouveaux candidats : « Encore une fois, le Parti conservateur du Québec prouve qu’il sait attirer des candidats d’une grande qualité, avec des parcours de vie et des expériences différentes qui enrichissent notre formation politique. Je suis content de les accueillir parmi nous et enchanté à l’idée de travailler à leurs côtés! »

À ce jour, Jean-François Roberge, candidat de la Coalition avenir Québec, Marie-Laurence Desgagné, pour le Parti québécois, et Vincent Michaux St-Louis, pour Québec solidaire, ont annoncé qu’ils se portaient comme candidats.

Partager cet article