Un Bol d’Or à sa première participation

Un Bol d’Or à sa première participation

Gabriel Cyr-Dandurand dans l’uniforme du Noir et Or du collège de Valleyfield lors de la finale du Bol d’Or collégial division 2.

Crédit photo : courtoisie

Gabriel Cyr-Dandurand, 17 ans, a remporté le Bol d’Or collégial, division 2, avec son équipe le Noir et Or du collège de Valleyfield comme quart-arrière partant.

Le jeune originaire de Chambly en était à sa première saison au niveau collégial. Dès la troisième partie de son équipe, il a été le quart-arrière partant.

« Au début, j’étais stressé. J’étais plus jeune que la majorité des autres joueurs. J’ai dû m’adapter au niveau de jeu. Les gars étaient plus grands, plus gros et plus vites qu’au secondaire », affirme celui qui a joué pour les Dynamiques du collège Charles-Lemoyne de Sainte-Catherine durant son secondaire. Il ajoute qu’il avait peur au départ que les plaqués soient plus rudes.

Le Noir et Or a subi une seule défaite dans la saison. « La game qu’on a perdue était la première que je jouais. Je ne me sentais pas super bien. Après, on s’est stabilisés et on a été meilleurs de match en match», raconte-t-il. Le footballeur soutient que lui et son équipe se sont améliorés à chacune des parties.

Avant d’amorcer la partie de la finale du Bol d’Or contre le collège John Abbott, il était stressé. « C’était la première fois que je participais à une finale », dit-il. Gabriel Cyr-Dandurand a marqué le premier touché de la partie en courant 97 verges. « Dès que j’ai réalisé mon touché, le stress est parti », souligne le jeune homme.

« C’était la première fois que je participais à une finale » – Gabriel Cyr-Dandurand

Le numéro 12 mentionne qu’il n’a pas pris tout de suite conscience de l’importance qu’avait cette victoire. Il était toutefois vraiment heureux d’avoir mené les siens vers les honneurs. Le Noir et Or remportait la finale pour la seconde fois contre la même équipe. « J’étais content pour les gars qui partaient. Je voulais qu’on gagne pour eux », soutient-il.

Parcours

Gabriel Cyr-Dandurand a amorcé sa carrière de footballeur à l’âge de 6 ans avec les Pirates du Richelieu, à Beloeil. S’il a commencé, c’est parce qu’il a été inspiré par un cousin de la famille, Jean-François Vibert, qui a été secondeur pour les Carabins. « J’allais voir ses games quand j’étais petit et j’ai dit à mon père que je voulais jouer au football. Il est encore mon idole », indique l’athlète.

Lorsqu’il a commencé, le jeune Chamblyen était porteur de ballon. Quand il est arrivé au secondaire, il n’y avait personne au poste de quart-arrière. On le lui a donc offert.

« J’aime les deux positions, affirme-t-il. Ça fait de moi un quart plus mobile. Comme quart-arrière, j’aime ça voir les douze joueurs en face de moi qui veulent me plaquer et j’ai un contrôle sur ce qui se passe. À chaque jeu, je touche au ballon et je dois prendre une décision ».

Avenir prometteur

Si on se fie aux nombreuses lettres que le jeune athlète a reçues pour joindre les rangs d’une équipe de football collégial, on peut penser qu’il aura un avenir prometteur dans ce sport.

Gabriel Cyr-Dandurand soutient avoir reçu des dizaines d’offres. Il a choisi le collège de Valleyfield parce qu’il connaissait des membres du personnel entraîneur, dont celui en chef. « C’est une valeur sûre pour moi », dit-il.

Son but est d’être repêché par une équipe universitaire lorsqu’il aura obtenu son diplôme en sciences de la nature. « Je n’ai pas une équipe précise, mais je sais que je veux jouer universitaire. J’aimerais en faire carrière. C’est le rêve de tous les jeunes de jouer professionnel, mais je sais que c’est difficile », affirme-t-il.

Selon son père, Benoit Dandurand, Gabriel a su se démarquer dès ses débuts. Il souligne d’ailleurs que son passage avec les Dynamiques au secondaire a été un moment marquant dans sa carrière, puisqu’il a été nommé athlète de l’année et joueur offensif de l’année chaque année.

« Je suis extrêmement fier de l’évolution de Gabriel. Le Bol d’Or avec le Noir et Or de Valleyfield concrétise tous les efforts et l’accomplissement que Gabriel a mis en place au fil du temps », affirme M. Dandurand.

Ses statistiques de la saison

63 passes complétées

103 passes tentées

839 verges accumulées

10 touchés réussis

3 interceptions

L’équipe a obtenu sept victoires et subi une défaite.