Un bilan de plus en plus sobre

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Un bilan de plus en plus sobre
La Régie intermunicipale de police Richelieu/Saint-Laurent trace un bilan positif de l’opération VACCIN. (Photo : courtoisie)

Dans le cadre de l’opération VACCIN, tenue du 28 novembre 2019 au 2 janvier 2020, plus de 2 000 véhicules ont franchi les barrages érigés par la Régie intermunicipale de police Richelieu/Saint-Laurent.

Le déploiement a pour but de cibler les conducteurs dont la capacité de conduite est affaiblie par l’alcool ou les drogues. Des 2 000 véhicules traversant les contrôles routiers, un seul a nécessité l’intervention de l’appareil de détection, s’avérant négatif. Un seul contrat d’infraction a été remis à travers tous ces automobilistes, infraction n’étant pas en lien avec les facultés affaiblies.

Au sein de cette période, sur le même territoire, les policiers dénombrent 16 arrestations relatives aux facultés affaiblies, dont une causée par la drogue. Ces arrestations proviennent soit de véhicules interceptés sur la route par les policiers, soit de signalements faits par la population ou autres, mais ne sont pas issues de l’opération VACCIN.

« Ces 16 arrestations représentent une diminution de 43 % comparativement aux 28 arrestations de l’an passé, chiffre le sergent Jean-Luc Tremblay de la Régie intermunicipale de police Richelieu/Saint-Laurent. Cela est dû principalement à plusieurs facteurs : meilleure conscientisation globale, plus d’alternatives pour ne pas conduire avec des facultés affaiblies, plus d’encadrement, les sanctions sont plus sévères; la balle est dans le camp des conducteurs. C’est un travail d’équipe entre les policiers, la communauté et la société », résume le sergent Tremblay.

« Ces 16 arrestations représentent une diminution de 43 % comparativement aux 28 arrestations de l’an passé. » – Sergent Jean-Luc Tremblay

Opération Nez Rouge

Parlant de solutions, Nez Rouge en est une populaire. Du 29 novembre au 31 décembre, l’escouade a une fois de plus ramené à bon port de façon sécuritaire de nombreux fêtards lors de sa campagne 2019.

Au cours de celle-ci, ce sont 297 bénévoles de la Vallée du Richelieu qui ont porté, le temps d’une ou de plusieurs soirées, le dossard rouge.

Ces bénévoles auront parcouru plus de 29 500 km sur les routes de la région au cours des 16 soirées de raccompagnement. En plus de repartir la tête pleine de souvenirs et d’anecdotes festives qu’ils raconteront l’année durant, ces bénévoles sont tous rentrés chez eux avec le sentiment d’avoir contribué concrètement à l’amélioration du bilan routier. « Par leur geste, ces bénévoles ont contribué à garder les routes sécuritaires tout en donnant leur appui à des causes jeunesse, sportives, culturelles et communautaires locales », a mentionné monsieur Daniel Doucet, coordonnateur de cette 27e édition.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de