Théâtre coquin pour public averti dans Deuil et délices

Théâtre coquin pour public averti dans Deuil et délices

SAINT-VALENTIN. Envie d’offrir quelque chose de différent pour la Saint-Valentin? Pourquoi pas une soirée coquine au théâtre avec la pièce Deuil et délices, où les corps et les esprits se combattent dans une hilarante comédie aux doux érotismes et à la bo

«C’est une pièce osée, mais dans le bon goût, raconte le comédien originaire de Chambly Patrick Bérubé. Le projet exploite vraiment la sensualité, la sexualité, mais toujours dans un contexte humoristique».

Au programme de Deuil et délices, qui se veut un conte coquin à l’époque de la Rome antique, une jolie veuve qui se laisse mourir de faim et de soif sur la tombe de son mari et dont tout le monde parle…

Partout on admire son dévouement et son intransigeant amour. Deux sympathiques soldats montant la garde devant le cadavre d’un crucifié l’ont évidemment remarquée. L’un d’eux, le fringant Dinus, se met en tête de convaincre la belle de renoncer à la mort et d’embrasser la vie. Le second garde essaiera tant bien que mal d’appuyer son ami dans cette délicate entreprise tout en se laissant séduire par une jeune et mystérieuse inconnue qui hante le cimetière…

Marie-Claude Blanchet, également à l’affiche, dit s’être «lancée dans le vide» avec cette troupe qu’elle ne connaissait pas. La Chamblyenne avoue avoir eu envie, avec Deuil et délices, de s’amuser, tout simplement.

«Le fait que ce soit une comédie, que ça ne soit pas forcément sérieux, ni un message que l’on veut faire passer, ce qui est souvent le cas au théâtre, m’a beaucoup plu.»

Textes suggestifs, donc, mais sans vulgarité. «J’ai déjà travaillé avec l’auteur et le metteur en scène auparavant, Mathieu Quirion, qui est un gars de Saint-Jean-sur-Richelieu. Son humour est corrosif, mais jamais vulgaire», raconte-t-il, espérant une éventuelle tournée si la pièce rencontre le succès.

«Ça va être en réponse au public à la suite de nos six représentations. Si on voit que la réponse est aussi bonne que l’on s’y attend, oui, il y aura lieu de répéter l’expérience.»

La pièce Deuil et délices est présentée du 11 au 13 février, et du 18 au 20 février, à 21h.
Où: salle de spectacle L’Hotel 54, (5, rue du Royal 22e Régiment, Saint-Jean-sur-Richelieu)
Billets: 15$.
Réservations: 450-577-1548 ou info@laboiteasurprise.ca

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires