The Wall l’opéra : les sceptiques seront confondus selon Alain Trudel

Par Annabelle Baillargeon
The Wall l’opéra : les sceptiques seront confondus selon Alain Trudel

MUSIQUE. Tout comme l’ancien membre de Pink Floyd Roger Waters, le chef Alain Trudel était réticent lorsqu’on lui a proposé de diriger l’Orchestre Métropolitain pour le spectacle Another Brick In The Wall – l’opéra. Ce sont les compositions de Julien Bilo

«J’étais à la fois honoré, mais aussi sceptique, parce que la dernière chose que je veux faire, c’est une version «cross-over» de rock symphonique. De faire une version opératique des pièces rock, mais chantées à la classique, ça ne me tentait pas», précise le chef principal et directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Laval.

Le chef d’orchestre estime que le projet va au-delà de seulement diriger la batterie. Il est plutôt question d’une œuvre symphonique, qui intègrera les mélodies de The Wall.

«C’est vraiment une nouvelle œuvre, basée sur les thèmes que les gens connaissent. Les spectateurs vont être surpris par l’amplitude de l’œuvre», croit celui qui a habité à Chambly durant près de 25 ans.

Diversité musicale

Selon M. Trudel, ce spectacle sera une belle initiation à un nouveau genre musical. Il image que le public sera pris par la main par des airs qu’il connaît, pour se diriger vers une aventure musicale.

«On vit dans un monde de gratification instantanée. Le dénouement n’est pas au début d’une œuvre. C’est un voyage, on ne se téléporte pas à la fin d’une histoire, il faut la vivre. Ce qui est intéressant dans la musique, c’est que c’est quelque chose qui prend son temps à se développer», image le tromboniste.

Des influences de rock progressif

Même s’il a travaillé à quelques reprises pour l’Opéra de Montréal et qu’il baigne dans la musique classique, l’univers de Pink Floyd ne dépayse pas trop le chef d’orchestre. Ce dernier admet avoir été un adepte du groupe dans sa jeunesse, ainsi que de Led Zeppelin et Genesis.

«Tout le courant de la musique progressive m’intéressait quand j’étais plus jeune. Je suis parti des mondes jazz et rock et c’est le progressif qui m’a fait évoluer vers la musique classique.»

Les projets ne manquent pas pour le passionné de musique. Ce dernier est également premier chef des concerts jeunesse et famille de l’Orchestre du Centre national des Arts, le premier chef invité de l’Orchestre symphonique d’Ottawa et il dirige des concerts partout dans le monde.

«J’aime faire des choses différentes, j’ai des goûts très éclectiques. Ça me prend un peu de tout pour être heureux musicalement», résume-t-il.

Le spectacle Another Brick In The Wall – l’opéra sera présenté dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Rens.: cliquez ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires