Survol des points de rafraichissement dans nos villes

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Survol des points de rafraichissement dans nos villes
Le trou laissé par le morceau de béton qui s’est détaché est béant sur la paroi du bassin d’eau. (Photo : Jean-Christophe Noël)

En raison d’un bris majeur de la piscine municipale extérieure de Chambly, celle-ci est désormais fermée pour la saison.

C’est un morceau de béton qui s’est détaché de la paroi du bassin de la piscine construite en 1962. La Ville de Chambly a donc été obligée, le 8 août dernier, de procéder à sa fermeture pour la balance de la saison. « Cela peut engendrer un effet de succion, modifier la qualité de l’eau et contrevenir au Règlement sur la sécurité des bains publics. Des experts ont analysé la situation et, considérant les risques pour la sécurité des usagers, la fermeture immédiate de la piscine a été recommandée », explique la Ville.

Solutions

Après analyses, la Ville a proposé des solutions pour répondre aux besoins des usagers. Pour pallier la situation, la piscine intérieure a bonifié son horaire et ouvert ses portes de 11 h à 19 h pour les fins de semaine suivantes : 13 et 14, 20 et 21, ainsi que 27 et 28 août. Pour ces périodes précises, comme l’accès était gratuit pour les citoyens à la piscine extérieure, il en va de même pour la piscine intérieure.

Pour les autres clientèles de la piscine extérieure, des solutions sont proposées. Les jeunes des camps de jour ont pu utiliser, selon la météo, les jeux d’eau la semaine dernière et, cette semaine, le complexe aquatique intérieur. De son côté, le Club de natation a déjà relocalisé ses entraînements matinaux vers Richelieu. De plus, des bains libres sont déjà offerts en semaine à la piscine intérieure.

2024 pour Marieville

La Ville de Marieville a quant à elle procédé à la fermeture de sa piscine extérieure à l’été 2018. Malgré les investissements réalisés antérieurement, l’état de la piscine ne permettait plus d’assurer une baignade sécuritaire aux usagers. L’option de la réparation de la piscine actuelle a été écartée puisqu’elle était trop coûteuse pour une installation qui est en fin de vie utile. « D’autre part, les plans et devis qui ont été préparés en 2020 et les coûts liés au projet étaient à l’époque trop importants pour l’imposer aux payeurs de taxes, alors que nos demandes de subventions ont été refusées », mentionne la Ville. Dans un contexte où la Ville doit remettre à niveau plusieurs de ses infrastructures « de façon urgente », le projet de la piscine extérieure a été repoussé.

« La construction d’une piscine extérieure est un projet de grande envergure pour une ville comme la nôtre, autant d’un point de vue financier que logistique. Nous continuons toutefois à y travailler afin que le projet puisse être réalisé à un coût raisonnable pour la population de Marieville », indique la municipalité marievilloise. À ce jour, le projet est prévu pour l’été 2024, mais cet échéancier sera réévalué avec l’étude du plan quinquennal des dépenses en immobilisations, qui sera dévoilé cet automne.

D’ici là, et bien qu’il ne s’agisse pas d’une offre équivalente puisqu’il est question d’une installation intérieure, la Ville offre aux citoyens de profiter de la piscine de l’école secondaire Monseigneur-Euclide-Théberge gratuitement pendant cinq semaines durant l’été.

Orphelines de piscine

De leur côté, les villes de Carignan, Saint-Mathias-sur-Richelieu, Rougemont et Sainte-Angèle-de-Monnoir n’ont pas de piscine.

Les citoyens de Carignan et de Saint-Mathias-sur-Richelieu ont accès gratuitement à la piscine de Richelieu. En contrepartie, les deux municipalités verseront une somme annuelle proportionnelle au nombre des entrées enregistrées au fil de la saison de baignade de l’année en cours. Les statistiques de fréquentation seront analysées avant le 31 octobre de chaque année. Les tarifs utilisés pour ces calculs sont de 3,50 $ par enfant, étudiant et membre de l’Âge d’or et de 5 $ par adulte.

Les résidants de Rougemont et de Sainte-Angèle-de-Monnoir ont, quant à eux, accès à la piscine de Saint-Césaire. L’entente entre la Ville de Saint-Césaire et la Municipalité de Rougemont prévoit le remboursement de 75 % du coût de l’inscription par la Municipalité. L’entente avec la Municipalité de Sainte-Angèle-de-Monnoir se veut différente. Il n’a pas été possible d’en connaître les détails au moment d’écrire ces lignes.

Jeux d’eau

À Chambly, des jeux d’eau sont présents aux parcs suivants :des Patriotes, du Tisserand, Duvernay, De Beaulac et Gilles-Villeneuve. À Carignan, les citoyens peuvent se rafraîchir aux parcs Henri-Bisaillon et Étienne-Provost. À Marieville, c’est au parc de la Source que l’eau est accessible aux citoyens. À Richelieu, les jeux d’eau sont au parc Maurice-Berthiaume. À Saint-Mathias-sur-Richelieu, un jeu d’eau a récemment été ajouté au parc Wilson. À Sainte-Angèle-de-Monnoir, un jeu d’eau est situé au Parc Noël-Dubé, au centre du village. À Saint-Césaire, une nouvelle installation située près du complexe sportif est récemment entrée en fonction. À Rougemont, ça se passe à côté du Centre des loisirs.

Partager cet article