Steeves Demers de nouveau candidat à Chambly

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Steeves Demers de nouveau candidat à Chambly

C’est entouré de sa famille et de citoyens que Steeves Demers, ancien conseiller municipal et ex-chef de Démocratie Chambly, a annoncé aujourd’hui qu’il se présentera le 23 juin comme candidat indépendant lors de l’élection municipale partielle qui se tiendra dans le district 8, le quartier des Grandes-Terres.
Selon M. Demers, le manque de transparence du conseil municipal, la venue de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) à Chambly et la mise sous tutelle de la Ville l’ont convaincu de revenir en politique pour y défendre les intérêts du quartier et de l’ensemble des citoyens.
« J’ai été le premier en 2013 à dénoncer ouvertement le climat malsain au conseil municipal et les nombreuses infractions aux règles éthiques. Alors que plusieurs ont fait semblant de ne rien voir, j’ai dénoncé haut et fort les pratiques plus que douteuses de l’administration du maire Lavoie. Or, malgré les campagnes mensongères dont j’ai été la cible, j’ai conservé le cap et œuvré avec honnêteté et transparence à défendre les intérêts collectifs et à régler les enjeux du quartier des Grandes-Terres. Malgré la tempête, c’est en travaillant avec les gens que j’ai acquis mon expérience et renforcé les valeurs qui me guident depuis », déclare M. Demers.
Conseiller municipal de 2005 à 2013 dans le district 8, cet économiste de formation a agi comme maire suppléant à de multiples reprises et a participé à plusieurs comités stratégiques dans l’administration du maire Lavoie. Il a été coprésident du comité environnemental, coprésident du comité sur la politique familiale de la Ville de Chambly et membre du Conseil intermunicipal de transport (CIT).
Il a quitté le parti qu’il a créé après les élections municipales de 2017, qu’il avait perdues en affrontant le maire actuel Denis Lavoie. Il avait dit alors qu’il prenait « une pause » de la vie politique. Une pause qui aura duré une année.

Contre son ancien parti

Il ne se cache pas d’avoir approché son ancien parti pour le représenter dans cette élection. Démocratie Chambly lui a préféré Julie Daigneault, connue pour avoir été la porte-parole du Mouvement citoyen chambly (MCC), qui s’est toujours dit apolitique.
« Ma candidature se distingue de celle de Julie, mais sur les grands principes, nous sommes d’accord. Moi, ce que j’apporte de plus, c’est l’expérience. Je connais bien la Ville. Avec tout ce qui s’y passe, il faut quelqu’un qui la représente bien. Je me suis mis en retrait de la vie politique pour laisser aller les élus de Démocratie Chambly, mais c’est un peu grâce à moi et à tout ce que j’ai dénoncé s’ils sont là. Ils ont les compétences, mais il leur manque l’historique de l’information. J’aurais pu intervenir dans la mêlée, mais j’ai préféré me retirer par respect. Là, le retrait, c’est fini. Je connais bien les enjeux du quartier que j’habite depuis plus de trente ans et j’invite les citoyens à m’accorder à nouveau leur confiance pour enfin changer les choses », de conclure M. Demers.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de